Fille ou garçon?

D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours imaginé que j’aurais des filles. Allez savoir pourquoi. Au fil des années, j’ai eu quelques « confirmations », à la faveur de dons divers et variés, sans avoir à poser la question, qui est loin d’être cruciale. Bref, je suis peut-être conditionnée par différentes choses, toutes plus triviales les unes que les autres, notamment le fameux « dans la famille on ne sait pas faire les zizis ». Tout ceci est sans fondement aucun.

Et pourtant, je n’ai jamais réussi à m’imaginer avec un petit garçon. L’idée m’a toujours parue totalement surréaliste. J’ai toujours voulu être maman d’une petite fille, j’ai toujours eu la conviction que ce serait le cas. Quand je discute prénoms je pensais exclusivement aux féminins. Jusqu’à récemment.

Depuis que le projet de faire un enfant est lancé, je me surprends à regarder mon homme et à imaginer un mini lui. Ça me plairait bien en fait. Aujourd’hui, je me rends compte que je serais prête aux deux éventualités. Ça peut sembler idiot de dire ça, « tu l’aimeras quoiqu’il arrive », oui je sais. Il n’empêche qu’on ne contrôle pas toujours ses pensées, et que celle d’avoir un garçon ne m’avait jamais effleurée avant.

J’ai eu un début d’explication en regardant les Maternelles. Un psy expliquait (je résume à l’extrême) qu’une femme qui se projette avec une petite fille  projette en fait son propre vécu. C’est un peu ce que je disais par rapport au fait d’avoir un enfant à la campagne, on cherche à reproduire les éléments heureux de notre enfance pour les offrir à notre bébé. Par opposition à ce qui s’apparente donc à un besoin de repères et de sécurité, les femmes qui au contraire ont plutôt envie d’un garçon sont des femmes qui osent la différence, l’aventure si on peut dire ça comme ça.

Alors en ce qui me concerne, le besoin de repères me correspond tout à fait, et je me suis plutôt reconnue dans ce qui a été dit dans cette émission. Dois-je en déduire que le fait de m’ouvrir à l’inconnu (que symbolise le fait d’avoir envie d’un garçon) signifie que je suis plus sereine ? Je crois qu’en effet je suis de plus en plus détendue face à la perspective de ma future maternité. J’ai toujours des peurs et mille questions, mais j’apprivoise l’idée. J’ai accepté le fait que cela passera par des étapes, par une adaptation et que tout ne sera pas parfaitement maîtrisé.

Toujours est-il que j’ai aujourd’hui envie d’avoir une fille et un garçon. Le choix du roi, comme on dit. Je comprends mieux cette expression. Heureusement que la nature décide pour nous !

 

v9a6ulkn
Et vous, vous avez une attente particulière? Pour celles qui ont des enfants, comment s’est passé la découverte du sexe?

22 réflexions sur “Fille ou garçon?

  1. Moi aussi, je m’étais projetée… J’ai toujours dis à qui voulais bien l’entendre que j’aurais 4 enfants: un garçon (j’avais très envie d’un garçon), puis des jumeaux (fille et garçon), et enfin
    une fille pour équilibre le tout. Forcément, rien ne s’est passé comme prévu, puisque j’ai commencé par Coquillette (une fille, donc) (j’avoue, j’ai été déçue 5 secondes au moment de l’annonce
    pendant la grossesse, tellement je m’étais mis en tête que ce serait un p’tit gars). En deuxième, Hérisson est arrivé (soulagée de ne pas avoir de jumeaux 😉 et ravie d’avoir mon p’tit mec). Et en
    troisième, Bouchon, deuxième p’tit gars (et là encore, 5 secondes de déception de ne pas avoir une nenette…). Cherche pas, c’est pas logique…
    Bref: je n’ai pas du tout ce à quoi je m’attendais depuis si longtemps, mais je suis RAVIE comme ça !

    J'aime

    1. Je vois que je ne suis pas la seule alors à avoir des idées très arrêtées, sans que ce soit logique 😉

      Etre persuadée que tu aurais des jumeaux, c’est fort ça, perso ça me ferait complètement flipper de me dire que j’ai peut-être une chance que ça m’arrive!

      J'aime

  2. Les garcons ca m’a toujours fait un peu peur, idem, parce que dans la famille nous sommes majoritairement des filles. Et puis au cours de ma therapie je me suis dis un garcon ce serait mieux quand
    meme, pour couper la chaine fille. Je sais qu’A. aimerait des garcons, il a grandi avec 5 soeurs. Mais quand on en parle, fille ou garcon one sera heureux!!!

    J'aime

    1. Tu vois c’est intéressant ce que tu dis : il y a une notion de « rupture » avec un shéma famillial…

      Mais comme tu dis, on les aimera c’est évident, dans tous les cas 😉

      J'aime

  3. C’est très interessant comme article! C’est marrant, moi j’ai toujours voulu un pti’mec, mon entourage me dis que quand j’en aurais un j’aurais voulu une fille…on les habille pas comme on veut,
    c’est chiant…^^
    Moi je sais que c’est toujours ce que j’ai voulu, le hareng à toujours voulu une fille…Mais j’ai adoré savoir que j’étais aventurière…pour une fois ^^
    Je suis d’accord avec le fait qu’on projette notre désir de sécurité sur nos enfants, le besoin de repère, pour moi l’homme est mon repère, comme la femme pour toi 😀
    des bisous jolie future maman!

    J'aime

  4. Et ben moi c’est tout l’inverse ! Je me voyais avoir un petit garçon mais depuis que « la crevette » a élu domicile, je me vois avoir une fille et plus du tout un garçon ! Mais je ne sais pas
    pourquoi…
    Bisous !

    J'aime

  5. Moi je rêve d’avoir un jour une petite fille…
    Et comme je me fais vieille et que je suis seule, il est probable que si un jour j’ai la chance d’être maman, ça n’arrivera qu’une fois, et si c’est le cas, je préfèrerais une fille. Mais j’ai deux
    neveux et c’est aussi mignon les p’tits gars !!!
    Bisous !!

    J'aime

    1. Vieille et seule, rien que ça! T’es pas vieille pour commencer! Et puis tu ne sais pas ce que l’avenir te réserve 😉

      Je te souhaite de l’avoir cette petite fille en tout cas 😉 Bisous poulette!

      J'aime

  6. Intéressant cet article! Moi j’étais comme toi. Une fille. Je voulais une fille; Je m’imaginais avec une fille. Que des filles chez moi, dans la famille. Un seul cousin. C’était une évidence
    j’aurai une fille! Et bien noooooooon! Quand on m’a annoncé un petit mec à l’écho morpho, j’ai été deçue, j’en ai même pleuré, et du coup culpabilisé. Il fallait tout recommencer, se re-projeter,
    et c’est pas facile. Mais c’est passé, j’y suis arrivée, et maintenant, je suis ravie de ce petit mec qui pousse dans mon bidon! Je ne desespère pas d’avoir ma nénétte un jour. On en fera 15 s’il
    faut (bon j’exagère là….) 🙂

    J'aime

    1. Je comprends que tu aies culpabilisé, on reçoit souvent un discours assez moralisateur sur le fait qu’on aime nos enfants quoi qu’il arrive… Certes, mais ça n’empêche pas d’avoir un moment de déception quand on nous annonce quelque chose qu’on n’attendait pas!

      Je suis sûre que tu seras très heureuse avec ton petit mec, et la fille suivra 😉 Bises!

      J'aime

  7. Moi j’aimerais un petit garçon et ensuite une fille va savoir pourquoi c’est comme sa.
    Toujours est il que en ayant bien psychoter sur la viabilité de mon petit bébé (j’en suis au tout début de ma grossesse) finalement peu m’importe je veut juste qu’il aille bien. Bon je reste
    intimement persuadé que c’est un garçon on verra.

    J'aime

  8. J’ai deux soeur et du coté maternel, 1 tata, et ma mamie avait un soeur également. TJ était le premier « zizi » de se coté de la famille. Quand on a su a l’écho, on était super content d’avoir un
    garcon, un grand frere, mais on aurait été content pour une fille aussi. Maintenant, je suis un peu comme TJ, je voudrais que ce soit une fille: pour lui mettre des jolies robes LOL. Papa Gégou lui
    a plutot peu d’avoir une fille, il aurait peur de ne pas pouvoir la protéger assez… c’est mignon!

    J'aime

    1. Rien que pour les robes ça vaut le coup c’est clair 😉

      Pour un homme, je pense qu’avoir une fille est plus anxiogène… probablement parce qu’ils connaissent bien les garçons! 😉

      J'aime

  9. je crois que ça m’était égal… je voulais un ptit gars pour qu’il ressemble à son papa et si c’était une fille et bien j’en aurais été heureuse pour lui faire des couettes lol
    j’ai eu un gars en premier, j’en suis ravie et du coup un gars en deuxième aussi et j’étais ravie. ça m’est égal en fait. je veux surtout des enfants en bonne santé. je n’aime pas les garçons ou
    les filles, j’aime les enfants. pour le troisième qu’on souhaite avoir , c’est pareil, ça m’est égal. en plus j’ai eu une opération récemment donc ça m’est encore plus égal. j’espère juste pouvoir
    avoir encore un enfant et en bonne santé 😉
    bises

    J'aime

  10. je voulais rajouter, que lorsque j’étais jeune je souhaitais le choix du roi mais je crois que le fait que j’ai eu mon premier tard, 32 ans, ça change beaucoup les choses et on a sans doute plus de
    craintes donc pour ma part le sexe n’est pas une réflexion que j’ai. 😉

    J'aime

    1. Je ne doute pas une seconde que lorsque tu as tes enfants tu les aimes, fille ou garçon, et que la priorité soit leur santé. C’est sûr que même si j’ai du mal à m’imaginer avec un garçon, si on m’annonce que j’en attends un le plus important sera qu’il aille bien. Après il y aura sans doute un petit temps d’adaptation pour assimiler la nouvelle…

      32 ans tu trouves ça tard? Ou tu dis ça pour le second? Perso si tout roule comme prévu j’aurai le premier à 30 ans. C’est vrai que pour les suivants ça chiffre vite!

      En tout cas je te souhaite un beau troisième, en pleine forme, fille ou garçon! 😉 bisous!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s