L’avant : un goût de fin et de renouveau à la fois

IMG_74271 Quand j’ai ouvert ce blog je pensais avoir mille choses à dire. Ce projet de grossesse est constamment présent dans mon esprit, les réflexions sont innombrables et les sujets jamais taris. Et pourtant je peine à écrire des articles cohérents. Peut-être parce que beaucoup trop de choses se bousculent dans ma tête, et que le fil directeur est encore ténu. Je pars dans tous les sens, les phrases arrivent toutes en même temps, et refusent de s’ordonner, ou bien elles n’arrivent pas du tout. C’est que parfois je ne saurais décrire avec des mots la manière dont je vis ces semaines préconception.

Je suis dans un état d’esprit plutôt étrange, entre l’impatience et l’inquiétude, entre la sérénité et le sentiment diffus de n’être pas encore tout à fait arrivée à bon port. Je suis dans l’avant. L’avant grossesse, l’avant bébé, l’avant adulte même. Tout prend un goût de nouveauté et de dernière fois.

Je suis partie quelques jours avec une amie, et chaque photo m’inspire un « c’était quelques mois avant d’être enceinte de toi » que je prononcerai un jour devant un album. Si les essais sont concluants rapidement, je viens de vivre ma dernière fête des mères en tant que fille, et ma mère est loin de se douter que l’année prochaine elle aura droit à la fête des grands-mères. Mon homme sera fêté lui aussi dans un an. C’est peut-être notre dernière année à deux. C’est difficile d’imaginer que nous ne serons plus jamais deux. Je serai enceinte pour mon prochain anniversaire, peut-être tellement enceinte que j’occulterai totalement ce chiffre rond tant redouté. Il y a beaucoup de dernières fois.

Les conversations prennent quant à elles un tour nouveau. « Le bébé », « quand il sera là », « on fera sa chambre là »,… toutes ces phrases que l’on prononce de plus en plus souvent, qui deviennent naturelles. Il m’arrive de m’arrêter pour les contempler de loin, je les trouve magnifiquement prometteuses. L’homme qui commence à donner son point de vue sur mon alimentation, qui me dit que le décaféiné c’est chimique, que trop de bio tue le bio. C’est lui qui a suggéré les cachets de calcium, d’ailleurs. Oui, cet enfant a désormais sa place dans nos échanges et dans nos projets, d’une façon tellement évidente. Il y a un air de nouveauté qui se fredonne doucement.

Les dernières fois se mêlent aux nouveautés, comme si la vie s’embrouillait, se tortillait pour mieux prendre une forme nouvelle et plus adaptée. Elle tourne et vire, lentement mais sûrement. Elle ne se presse pas, elle sera prête à temps.

 

14 commentaires sur “L’avant : un goût de fin et de renouveau à la fois

  1. C’est tellement bien écrit ce que tu met dans cet article! Moi ça me bloque l’avant, on en parle un peu moins, même si l’envie est toujours aussi présente, mais je n’arrive pas vraiment à écrire,
    pourtant ça se bouscule sous mon crâne ^^

    J'aime

    1. C’est gentil ma belle 😉

      Si tu veux mon avis le fait que j’en parle autant et si souvent c’est plutôt la preuve que je suis fêlée. Je suis sûre que tu auras plein de choses à partager quand ce sera plus concret!

      Bisous 😉

      J'aime

  2. quand je te lis j’ai si hâte que tu vives ce moment, c’est magique, ça change vraiment la vie sans oublier notre avant et le regretter, mais ça donne un sens si différent, si beau, on grandit d’un
    coup, mais ce n’est pas un coup de vieux, non non, on se sent d’un coup « entier »… c’est en tous les cas ce que moi j’ai ressenti…
    bisous ma jolie Laurie 🙂

    J'aime

  3. Très bel article que voilà. Bien sûr, tu sais bien que je te souhaite qu’effectivement cette année soit la dernière que vous passiez à deux mais je ne peux m’empêcher d’avoir envie de te mettre en
    garde. Pour lire pas mal de blogs, tu dois savoir que parfois ça n’arrive pas aussi facilement qu’on le voudrait.
    N’empêche que je me reconnais dans tes mots. C’est ce que je disais avant…Avant de devenir une nana grincheuse et amère de la vie.
    Dans tous les cas, protège-toi!

    J'aime

    1. Merci! Je sais, bien sûr, que rien n’est certain pour l’instant… mais au moins quand j’aurai entamé les essais je serai enfin dans l’action, ce sera un pas en avant concret. Le reste je ne maîtrise pas!

      Et je ne te trouve ni grincheuse ni amère, figure-toi 😉

      J'aime

    1. Alors qu’aujourd’hui je me visualise encore très mal avec un bébé… Plus ça va plus je me dis que le changement va dépasser ce que je peux imaginer!

      Merci beaucoup 😉

      J'aime

  4. Moi je suis restee sans voix devant ton article, je n’ai meme pas de mots, je le trouve juste magnifiquement ecrit et bouleversant.
    Bises ma belle! Et MERCI

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s