L’échographie du premier trimestre

Nous y voilà. Maintenant que je vous ai raconté mes deux premiers mois de grossesse, nous pouvons passer au présent. Enfin !

Mercredi dernier j’avais rendez-vous pour la première échographie « officielle » à l’hôpital, la fameuse échographie du premier trimestre. Elle est pratiquée par le chef de service gynécologie, que je voyais pour la première fois. C’était également la première fois que je découvrais les locaux de cette partie de l’hôpital.

Première bonne nouvelle : le service, ainsi que la maternité, se sont installés dans une aile toute neuve il y a tout juste deux semaines. Jusque-là j’ai toujours eu de bons échos sur la maternité, avec un gros bémol sur le délabrement des locaux et les chambres doubles, avec douche dans le couloir. Me voilà rassurée sur ce point : la tranche des travaux qui m’intéressait a finalement été bouclée.

Le gynéco, un petit homme jovial, vient nous chercher, et nous voilà dans une petite pièce sombre, à scruter l’écran… « La prochaine fois vous aurez un écran géant en face de vous, ça vous évitera de vous tordre le cou ». Ah, ouais, carrément.

On m’a demandé si je stressais par rapport à cette écho. Parce que c’est celle qui confirme ou non le bon déroulement de la grossesse, celle où on mesure les risques de trisomie… Pas du tout. Contrairement à la précédente, j’y suis juste allée impatiente de voir mon bébé. Je n’avais pas peur, je savais qu’il allait bien, je voulais juste le voir, d’autant que je savais que cette fois nous pourrions distinguer des bras et jambes, et même des mouvements.

Dès les premières images, nous sommes restés bouche bée. Plus rien à voir avec le petit haricot de la dernière fois ! Nous avions là sous les yeux un bébé, un vrai bébé qui remue les mains et les pieds. J’ai cru voir un mouvement assez vif, mais je n’étais pas sûre que ce soit lui qui bouge, puisque le gynéco déplaçait la sonde sans arrêt. Il l’a observé sous toutes les coutures, nous expliquant à chaque fois ce qu’on voyait et ce qu’il mesurait. Il a vraiment pris le temps de nous montrer, alors qu’on m’avait prévenue qu’il était très speed en général.

Le cerveau nous a étonnés : on distingue clairement les deux hémisphères cérébraux en formation. Il a l’air déjà très intelligent ce petit. Quant aux pieds, a nettement vu la plante et les petits orteils.  C’est complètement dingue de voir à quel point il a grandi et changé en à peine 4 semaines…  C’est à peine croyable : d’un haricot de 23mm dont on ne distinguait même pas les membres il est passé à un bébé d’une dizaine de centimètres !

Et ce mouvement qui se reproduit… Notre bébé fait des bonds ! Et pas juste des mouvements des membres, non il saute littéralement ! Je ris, l’image se brouille, je bredouille une excuse. Il saute encore, je ris à nouveau, le gynéco sourit, compréhensif. Il fait sa gym, nous dit-il. Il fléchi les jambes et semble pousser dessus pour se propulser, et en effet on a du mal à le suivre. D’ailleurs, impossible de rester sur son cœur suffisamment longtemps pour l’entendre. C’est sans importance, on voit bien qu’il est en pleine forme. On ne pensait pas qu’un si petit bébé sautait comme ça.

Depuis la deuxième échographie, il m’est souvent arrivé en marchant de penser à ce petit être dans mon ventre, que j’imaginais légèrement balloté par mes mouvements. Jamais je n’ai imaginé qu’il était si actif, et de le voir bouger avec tant de vigueur m’impressionne. Je n’ai aucune prise sur ce qui se passe, c’est de la magie pure cette vie qui se développe à cette vitesse.

En ce 3 octobre, face à l’écran, une sensation indescriptible. Bizarrement, l’homme et moi étions moins émus que la dernière fois. En fait nous n’avions pas d’appréhension, et je me rends compte que la présence de ce bébé commence à être acquise, du coup ça n’a pas été le même choc. Cette fois, c’était plus serein, plus léger, et beaucoup plus joyeux. L’émotion brute et la surprise ont laissé la place à la joie et à l’impatience. L’impatience de savoir si c’est une fille ou un garçon, l’impatience de sentir ses mouvements. Nous sommes un tout petit peu plus parents désormais.

En résumé : il va très bien (et il est plus dynamique que sa mère !). Il devrait pointer le bout de son nez aux alentours du 21 avril (je reste persuadée qu’il est du 22-23, mais c’est sans importance). J’ai une quinzaine de photos de lui. Et je suis fière comme c’est pas permis.

 ac1

10 réflexions sur “L’échographie du premier trimestre

    1. Merci 😉

      Je vais surtout en profiter pour me lancer dans un grand chamboulement de la maison, tant que j’arrive à peu près à bouger mes fesses!

      J’espère que tout va bien de ton côté et que ton haricot grandit bien 😉

      J'aime

    1. Tu sais ce qui est encore plus marrant? C’est que le 200ème commentaire de ce blog soit « ton utérus est un trampoline ». Si je m’attendais à ça!!

      Bisous ma belle 😉

      J'aime

  1. Putain c’est trop beau de te lire… Tu arrives parfaitement à retranscrire ce qui se passe en toi, j’adore, j’adore, j’adore. Bon j’suis jalouse aussi un peu mais j’adore quand même. Quelle
    magie…
    Plein de bisous, prends soin de toi !

    J'aime

  2. Heureuse que cette deuxieme visite se soit aussi bien passee ma belle………..tu vas voir quand tu vas le sentir bouger, tu integreras tres facilement qu’il fait litterallement des sauts et des
    roulades dans ton ventre. Moi ca me fait sourire a chaque fois. C’est un vrai bonheur.
    Continues de profiter pleinement. De gros bisous a vous 3.

    J'aime

    1. C’est pas faute de me concentrer pour le sentir bouger, mais rien pour l’instant… ça paraît improbable d’ailleurs qu’un bébé de 10cm fasse des bonds sans que je le sente! J’ai hâte, c’est clair, même si j’ai un peu peur pour mes organes vitaux quand même 😉

      Gros bisous!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s