L’histoire pas très fabuleuse de la poussette

Je ne suis pas peu fière de vous dire que j’ai choisi et reçu ma poussette. Oui, fière, parce que la première fois que je me suis penchée sur la question j’ai chopé mal au crâne en cinq minutes, et je me suis dit qu’il fallait un diplôme spécial pour comprendre les termes techniques et l’usage des différents machins. Nacelle, cosy, coque, embase, le tout en 0+, 0/1+, ou que sais-je… Et pas de dico français/truc en librairie. Si tu n’as pas de bébé dans ton entourage, il faut le dire, c’est assez brutal comme entrée en matière. Mais je me suis accrochée, et j’ai fini par déblayer le terrain. Puis par repérer un modèle. J’ai emmené l’Homme dans un magasin spécialisé pour lui montrer, et ça aussi ça fait plutôt bizarre la première fois. Ah oui, se balader ensemble dans les rayons transat et tables à langer, c’est inédit et c’est une nouvelle étape dans la prise de conscience de ce qui va nous arriver.

Bref, ce jour-là nous avons parlé un moment avec la vendeuse, et, ô miracle, j’ai tout compris à qu’est-ce qu’elle a dit. Bueno. Et l’Homme, avec son esprit pratique à toute épreuve, a déclaré que c’était l’autre modèle qu’il nous fallait, parce que les doubles roues c’est moins bien sur les chemins. Il en sait des choses, ce mec. À nous deux, nous avons donc résolu l’épineuse question, et nous sommes mis d’accord sur l’engin. Un trio poussette/nacelle/cosy dans des tons unisexes mais surtout pas noir (trop triste à mon goût). Et dans les jours qui ont suivi, on a décidé de l’acheter neuf, contrairement à ce qui était prévu. Non seulement parce que ce modèle ne se trouve pas beaucoup d’occasion, car trop récent, mais aussi parce que les gens essayent de le revendre au prix d’achat, ou pas loin, donc sans intérêt.

Finalement je l’ai commandé sur internet, et j’ai reçu mon précieux la semaine dernière. J’en aurais dansé nue sous la pluie tellement j’étais contente. C’est le deuxième achat pour le bébé, et c’est très excitant je trouve. Nous l’avons déballée avec dévotion, puis nous nous sommes entraînés avec. On aurait dit deux poules devant une fourchette au début. Mais maintenant on assure, on maîtrise le clipsage/déclipsage de la nacelle et du cosy, et le pliage et dépliage de la poussette nous prend trois secondes chrono. Je vous dis pas comment on se la pète. L’autre soir, l’Homme est passé à la maison avec le voisin et il lui a fait une démonstration, juste pour le plaisir. Quand le voisin me l’a raconté j’ai trouvé ça mignon, mais je me suis un peu foutue de lui, quand même. On va pas être gagas, on va être pires. Pauvre petit.

choix de la poussette

12 réflexions sur “L’histoire pas très fabuleuse de la poussette

    1. C’est le trio Eléa de Bébéconfort 😉

      Ne t’en fais pas, au final on s’y retrouve! Déjà tu vas en éliminer plein que tu trouves moches, et ça fait pas mal de vide déjà. Ensuite moi je me suis bloquée sur un détail, va savoir pourquoi, et j’ai éliminé encore en fonction. Pourtant je ne suis pas une experte, mais bon, tu sais ce que c’est : ce que femme enceinte veut… 😉

      J'aime

  1. « On va pas être gagas, on va être pires. » J’adore !!!!!
    Très sympa cet article !!! Ah les joies de l’apprentissage du langage parents !!!! Ca me fait marrer chaque fois que j’en suis témoin !!

    J'aime

    1. Ah mais franchement mon homme qui s’entraînne à la poussette c’était trop marrant! Et il faut voir comme il est fier, c’est limite s’il voulait faire le tour du village avec la poussette vide… On n’est vraiment pas nets dans cette maison!

      J'aime

  2. Coucou,
    Juste en passant ici par hasard mais où je vais revenir, c’est sûr !, j’ai acheté cette poussette et m’en sers depuis 7 mois et 7 jours.
    Je n’avais pas pris la nacelle car je n’en voyais pas l’utilité car très peu de voyages ou route ou dodo chez amis les 3/4 premiers mois…
    Pour le reste, je suis en train de passer doucement du cosy à la nacelle (ça fait bizarre de voir son BB assis comme 1 grand), le cosy me servant tjs comme siège auto mais plus pour longtemps car
    BB + manteau = serré comme une sardine.
    Bref…., ce petit mot pour dire que je la trouve vraiment bien, ville/chemin, très maniable, très très facilement pliable/dépliable…. bref 🙂 son seul point négatif voir très négatif est SON
    POIDS !
    On se dit que 13kg, c’est correct mais à mettre puis à enlever d’un coffre, au bout de quelques semaines, on en a vite plein le dos… surtout si on répète la manoeuvre pls fois dans la journée…
    et quand on met BB dedans avec le cosy, et bien les côtes sont parfois dures à monter 🙂
    Jusqu’aux mauvais jours derniers, je faisais quotidiennement 1H mini de ballade avec BB en poussette, j’ai donc eu tt le loisir de la tester en toutes conditions !
    Si tu peux, achète un habillage pluie car cela protège bien du vent ;
    J’avais acheté une ombrelle à pince mais qui ne tient pas sur les montants de cette poussette…j’ai dû me résigner à acheter celle qui va bien à + de 40€ 😦 vraiment chère et pas facile à replier
    mais qui par contre protège bien.
    Et pour le sac à langer, idem ; ce sont des attaches spécifiques qui fait que tu es « obligée » sauf bricolage avec un autre sac, d’acheter celui qui va bien, qui est drôlement cher (80€) et pas
    forcément pratique.
    Je l’ai prise noire car peur des tâches (vomito BB et bout de banane écrasé + tard) et même si c’est un peu triste, je ne regrette pas.
    Petit conseil, mettre du dégrippant de temps en temps car je ne l’ai pas fait sur la mienne et je commence à avoir du mal à la replier…
    Donc, mise à part son poids, je valide ton achat :-))))
    Si tu as des questions…………………..

    J'aime

    1. Waouh, ça c’est du commentaire!

      Alors déjà bienvenue ici, et merci pour ton retour d’expérience 😉

      C’est vrai que la question du poids est souvent reprise pour ce modèle, et pour les équivalents. Je me doute qu’à force ça doit être pénible, et nombreuses sont celles qui achètent une poussette canne dès les un an du bébé. Mais bon, je ne la chargerai pas tous les jours dans le coffre, j’aurais juste à la sortir de la maison pour balader autour de chez moi. Mais c’est clair que je l’ai choisie en toute connaissance de cause, j’ai envie de dire « malgré ça »! mon dos me le fera payer, je lui fais confiance 😉

      Pour les accessoires, il me reste à acheter l’habillage pluie du cosy (j’ai celui du hamac) et l’ombrelle. En effet les prix font peur… Pour le sac à langer je le trouve vraiment trop basique donc à ce prix-là j’en achèterai un beaucoup plus pratique, et tant pis pour les attaches.

      Je note pour le dégrippant, son poids fort c’est quand même vraiment le pliage/dépliage, alors ce serait dommage qu’elle le perde 😉

      Je voulais savoir jusqu’à quand on peut utiliser le cosy comme siège auto, mais tu y as déjà répondu 😉

      Merci encore pour tes conseils, et à très vite!!!

      J'aime

  3. Ah grande étape l’achat de la poussette!!! Un vrai casse tête chinois. Ma mère et moi avons eu de la chance, après avoir parcuru des dizaines de magasins et de sites internet à la recherche de LA
    POUSSETTE, d’être tombées sur une vendeuse hors-pair qui nous a sauvé la vie.
    Maintenant elle trône dans ma chambre, après bien des déboires et la traversée d’un océan!!!

    J'aime

    1. C’est vrai que c’est un soulagement lorsqu’on a enfin trouvé LA poussette! Ce qui est marrant, c’est qu’à tous les coups on va se servir une dizaine de fois de la nacelle à tout casser… mais bon, au moins on l’a!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s