La visite du 6ème mois

Le lendemain du test de dépistage du diabète, je suis allée à mon rendez-vous du 6ème mois, juste après avoir récupéré mes résultats. Première bonne nouvelle : pas de diabète gestationnel.

J’ai voulu parler un peu des douleurs dans le bassin, la réaction de ma gynéco a été « je m’en fous complètement, ma grande ». Enfin, évidemment elle ne l’a pas formulé ainsi, ça ressemblait plus à « mouais, oh, c’est mécanique… », mais le fond du message est le même, je pense. Un rapide examen pour vérifier la fermeture du col, et elle m’a annoncé que le bébé commence à appuyer dessus. J’ai eu une seconde de sueurs froides avant qu’elle me dise que c’est parfaitement normal. Bref, contrôle technique ok.

Comme toujours, elle m’a fait une rapide échographie, et c’est toujours un bonheur de voir ma petite chérie, même furtivement. Cette fois gros plan sur son profil, et sur son petit cœur. Mon homme m’avait accompagnée, nous avons donc savouré ce petit bonus ensemble. Le cœur de notre fille, on ne s’en lasse pas ! La nouveauté, c’est qu’elle avait la tête en bas pour la première fois, peut-être le résultat de la dernière séance d’haptonomie… Et la gynéco nous l’a confirmé : oui, en effet, il semble que ce soit un gros bébé !

Sans surprise, elle a fait la grimace lorsqu’elle m’a pesée. Pourtant la prise de poids avait ralenti… avant de repartir de plus belle. J’en suis à plus de 15Kg, et je m’en tape, mais pas elle visiblement. J’ai pris mon air le plus innocent pour lui affirmer que je ne mangeais guère plus qu’avant, et c’est vrai que mon appétit n’est plus celui du début… Sauf qu’en regardant le visage de l’homme j’ai compris que ce n’était pas tellement la réalité. Il m’a démontré après coup qu’effectivement je mange comme un ogre, mais passons.

Tout ça, c’est la routine, mais malgré tout ce rendez-vous avait quelque chose de spécial. C’est la dernière fois que je voyais cette gynéco, puisqu’à partir du 7ème mois il est obligatoire d’être suivie à l’hôpital. Quand nous sommes sortis, j’étais émue. Cinq mois plus tôt, dans ce même couloir, j’ai libéré les larmes que j’avais contenues durant le premier rendez-vous de suivi. J’étais enceinte de 7 semaines, et nous venions de découvrir pour la première fois notre bébé à l’écran, un tout petit haricot avec un cœur qui battait. Toutes mes craintes venaient d’être balayées, d’autres allaient naître, cette vision nous avait bousculés. Lui était ému, je m’étais effondrée sur son épaule et j’avais versé des larmes de joie, celles qu’on verse lorsqu’un rêve se matérialise. Ici même, dans ce couloir. Il y a cinq mois à peine. Il y a cinq mois déjà.

Cette fois j’ai gardé cette émotion au fond de la gorge, et nous sommes allés acheter les biberons que j’avais repérés. Arrivée à la maison, j’ai déballé le plus petit d’entre eux, et les digues ont lâché. J’ai pleuré comme je n’avais pas pleuré depuis des semaines, dans les bras de mon homme, ce petit biberon à la main. Et les larmes reviennent en écrivant ces mots, tant je suis heureuse de cette grossesse, et tant je suis bouleversée à chaque fois que je me repasse le film dans ma tête. Le test positif, le petit haricot, la première écho à l’hôpital Et maintenant le troisième trimestre qui commence, une toute petite fille qui communique déjà avec nous, que de chemin parcouru pour elle comme pour nous !

2374575

4 commentaires sur “La visite du 6ème mois

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s