Un délicieux mantra

J’ai terminé le précédent article par cette phrase qui a pu vous sembler incongrue : « Figurez-vous que je vais avoir un bébé ! ». Elle est drôle celle-là, elle a un blog de grossesse, elle en parle depuis des mois, et on dirait qu’elle découvre… Et bien, il y a de ça.

En fait, la phrase que j’ai le plus prononcée depuis que je suis enceinte c’est « On va avoir un bébé ». Et ce n’est pas une phrase d’annonce, non. C’est une phrase que je sers à mon mari environ trois fois par semaines depuis 6 mois. Serait-elle blonde ? Oui, mais ce n’est pas le propos. C’est juste que d’une part je ne m’en lasse pas, et d’autre part c’est une sorte de mantra qui accompagne une prise de conscience lente et régulière de ce qui est en train de m’arriver.

Je vous ai souvent parlé de prises de conscience diverses et variées, qui passent soit par un événement, par exemple la première échographie, soit par des inquiétudes, des peurs subites et passagères qui amènent à réaliser un peu plus les implications d’une grossesse. Lorsque les lignes apparaissent sur le test de grossesse, on ne devient pas instantanément maman, ni même future maman sereine et pleine de maîtrise, du moins ce ne fut pas mon cas. Le changement est tellement énorme, sur tous les plans, qu’il faut du temps pour intégrer la nouvelle. Les premiers temps, la réalité même de la grossesse me paraissait insensée, alors qu’elle était plus que planifiée. Je passais mon temps à répéter « Non mais tu te rends compte ? Je suis enceinte. Pour de vrai. Je suis enceinte ! ». Puis cela devient acquis, et on commence à penser que l’on va être parent, qu’un bébé va entrer dans nos vies, et ça c’est une information conséquente aussi !

Bref, depuis six mois je répète à mon homme « on va avoir un bébé », parce que cela me paraît encore totalement dingue. C’est la phrase qui résume le mieux mon état d’esprit à la fois euphorique et confus, à mi-chemin entre le simple constat et l’énoncé d’une grande nouvelle. Elle revient à chaque étape, même symbolique : le premier achat pour bébé, la réception de la poussette, le premier pyjama qu’on nous offre, le premier body qu’on achète, tout finalement est prétexte à s’arrêter pour contempler ce qui pourrait paraître l’évidence, mais mérite un étonnement permanent.

On va avoir un bébé… Et j’ai beau la sentir bouger en moi, j’ai beau préparer sa chambre et remplir son armoire, on a beau faire des projets et en parler sans cesse, je ne réalise pas totalement. Je repense à mon homme qui se demandait si c’était normal de ne pas du tout réaliser au second mois de grossesse, je savais déjà qu’on était loin d’avoir digéré toutes les informations ! Accueillir un premier enfant, c’est l’inconnu. Surtout lorsque, comme nous, on n’a pas de bébé dans notre entourage, ou qu’on ne s’est jamais occupé d’un tout petit. Mais au-delà de questions purement techniques, avoir un enfant c’est une expérience totalement nouvelle, et je crois que l’on ne peut pas anticiper totalement l’effet produit par l’arrivée de ce petit être. On peut l’imaginer, se préparer, mais pas le ressentir tant que l’on n’a pas vécu la rencontre.

On va avoir un bébé ! La fascination est intacte quand je prononce ces quelques mots qui peuvent paraître dérisoires. Pourtant, ils contiennent tant de choses, parmi les plus importantes de toute notre vie. Ils sont effrayants, étonnants, pétillants, détonants, exaltants, délicieux et splendides. Ils ne disent pas grand-chose, mais ils évoquent beaucoup. Ils se murmurent le sourire aux lèvres, ils s’échappent sur un ton anxieux, ils se prononcent les larmes aux yeux. Ces mots-là disent tout.


Article publié sur SBG

12 réflexions sur “Un délicieux mantra

  1. Comme je te comprends, je répète toujours cette phrase aussi… « purée on va avoir un bébé », je pense que c’est comme toi ça me permet d’essayer de réaliser même si tant que je ne l’ai pas dans les
    bras, je ne réaliserai pas. Tout me parait irréel, malgré les petits coups dans le ventre. Le premier bébé c’est quand même hallucinant :))

    J'aime

  2. Comme je partage tes impressions…. et moi je peux te dire que j’ai vraiment compris que l’allais être maman quand on m’a dit : « on voit les cheveux »… j’en parle d’ailleurs dans le dernier
    article que j’ai publié (la magie de l’accouchement)… je me suis toujours posé la question, mais pourquoi alors que je porte ce bébé en moi depuis 9 mois, que je l’ai sentie bouger, que je lui ai
    parlé, qu’on a « joué » ensemble, pourquoi je n’ai réalisé qu’à ce moment là?? peut être parce que finalement c’est à ce moment là que tout devient concret… qu’on se dit qu’il va falloir assurer,
    qu’on se demande si on est capable entre deux contractions et un « poussez » encourageant de la sage-femme… et puis quand elle est à… c’est comme si on avait été maman toute notre vie ! En
    attendant de vivre ça… profite encore bien de ta grossesse, de pouvoir faire des nuits « complètes », et d’un calme éphémère dans ton cocon.. bonne continuation… je reviendrai par ici pour suivre
    ton aventure.. c’est tellement beau d’être maman !

    J'aime

    1. Ton article m’a donné des frissons… et ça me rassure, je vois que je ne suis pas la seule à ne pas réaliser pleinement. Parfois j’imagine la rencontre, mais c’est flou, on dirait un film, ça ne m’arrive pas vraiment à moi. Le jour J ce sera réel, pas avant.

      Pour les nuits complètes ce n’est pas gagné, mais je profite à fond, j’aime cet état! Merci pour ton passage et à très vite 😉

      J'aime

  3. Parfois moi aussi je ressentais ça comme si je me réveillais pour me dire et oh punaise, je suis enceinte !! Y a un gros bébé la dedans… !
    Après tu diras, punaise, mais il est a nous ce bébé ! bbV à 5 mois (hier) et j’ai encore fait la réflexion ce wk…
    Et puis moi je découvre ton blog et je découvre ta grossesse, y a pas de mal de faire un rappel 😉

    J'aime

    1. C’est fou ces éclairs de lucidité qu’on a parfois! Toi aussi tu me rassures, c’est une réaction plutôt normale apparemment 😉

      Cinq mois ça doit filer très vite 😉

      J'aime

  4. Je suis bien d’accord……et même à quelques jours d’accoucher ces mots paraissent toujours aussi réels. On ne nait pas parents le jour du plus sur le test de grossesse. Il faut du temps pour
    assimiler le bouleversement qui nous attend, mais je vous sens fin prêts tous les deux.
    Belle journée…….Grosses bises

    J'aime

    1. Et le temps passe si vite! Tu seras maman très bientôt, je suis entrée dans le troisième trimestre… c’est totalement dingue!

      Je suis sure que tu es prête aussi, et lorsque tu rencontreras ton petit homme une merveilleuse maman va naître aussitôt 😉

      Bisous!

      J'aime

  5. Bon ben je vais me répéter mais là encore… tu m’as fait rêver…
    Il faut dire que c’est le rêve de ma vie de devenir maman et d’une petite fille en plus… Même si je n’en prends pas le chemin mais bon…
    Olala, tant de bonheur… C’est juste beau !!

    J'aime

    1. On ne sait jamais quel est le but du chemin qu’on prend tu sais 😉 Chaque jour tu fais un pas vers ce que le futur te réserve, tu évolues et tu vas forcément arriver à destination. Tu l’auras ta petite fille!!

      Des bisous!!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s