Une affaire de mec

Parfois la vie te fait un petit cadeau, une pépite sur ton chemin, une situation qu’on dirait mitonnée exprès pour toi, pour te faire plaisir, pour te faire sourire. Et tu te dis putain, faut que j’écrive un article là-dessus. C’est ce qu’il m’est arrivé l’autre soir, à la nuit tombée, dans une petite ruelle médiévale. Une mise en scène parfaite. Du miel.

Nous étions partis promener la princesse dans son carrosse, et la promenade s’est éternisée. Il y a eu le repérage d’une maison à louer, l’apéro chez des gens qu’on vient de rencontrer (sans doute une autre de ces pépites), encore une ou deux rencontres sur le chemin… Bref, nous nous sommes retrouvés au bord de la rivière avec une princesse endormie à près de 22h. Et là, nous avons croisé un habitant du village qui promenait sa princesse lui aussi. Après quelques échanges de banalités, nous sommes remontés tous ensemble dans le village. Et là, j’ai assisté à la représentation.

Au collège, les garçons ça fait des concours de bite, sous des formes diverses et variées. Plus tard, ils comparent mobylettes et téléphones, parfois même calculatrices dernier cri (rigole pas, j’ai assisté à ce genre de scène du côté des BTS compta…). Devenus adultes, ils comparent leur voiture, leur smartphone ou leur démodulateur (je n’ai aucune idée de ce que c’est, mais j’aime bien ce mot), sans plus y mettre d’esprit de compétition, non, c’est juste que les garçons ça aime parler de leurs jouets, comme nous on aime parler de nos shoppings.

Bref, hier soir, j’ai ralenti le pas et suis restée suffisamment en arrière pour observer ces deux hommes en train de comparer leurs engins. Je veux bien sûr parler de leurs poussettes. « Et la tienne, elle est maniable ? » « La mienne se plie super facilement » « C’est une marque allemande, c’est hyper costaud » « Ah mais attend, elle a tous les accessoires, hein ! ». Du miel je vous dis. Je me suis retenue de rire, d’applaudir, et de rappeler les acteurs.

Mon homme, mon preux chevalier, en train de parler poussette comme s’il parlait bagnole ou poste à souder, tout en promenant sa fille… Je l’épouserais bien si ce n’était déjà fait.

 

 

 IMG_0453

12 réflexions sur “Une affaire de mec

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s