Neuf mois ♡

Donc il y a une semaine ma boulette a eu neuf mois… je n’en reviens pas. Neuf mois ! C’est énorme, j’ai l’impression que le temps a filé plus vite depuis sa naissance… Et en même temps neuf mois c’est si peu, et je suis toujours aussi émerveillée de voir l’évolution d’un bébé, c’est incroyable d’assimiler autant en si peu de temps ! J’ai lu cette phrase récemment, dans un roman** : « Il faut avoir un enfant pour mesurer tout ce qu’ils ont à apprendre ». C’est tellement vrai. Vu de l’extérieur, ils poussent vite, changent d’un mois à l’autre, on est impressionné. Mais le voir au quotidien est encore plus époustouflant. Ils n’apprennent pas à saisir un objet, ils découvrent d’abord le toucher, explorent du bout des doigts, avant de comprendre qu’en serrant comme une pince on peut soulever les choses légères, et enfin le pouce s’oppose aux autres doigts et tout devient plus facile. Ce n’est que bien plus tard que lâcher l’objet deviendra un acte volontaire… Tout est nouveau, tout est matière à apprentissage, et ils s’adaptent à une vitesse folle.

Il y a neuf mois, ma boulette était un tout petit bébé qui voyait à peine plus loin que le bout de son nez. Allongée sur le dos, elle ne bougeait pas. Allongée sur le ventre, elle n’aurait pas réussi à relever la tête, ni même à la mettre sur le côté. L’agrippement était un pur réflexe, elle n’émettait aucun autre son que celui des pleurs (et des ronflements), et son visage gardait la même expression (exception faite des sourires de bien-être en dormant).

Aujourd’hui, elle voit les poissons dans la rivière depuis le pont, et elle se penche pour les regarder. Elle envoie valser ses jouets pour le plaisir de me voir les ramasser, elle sourit quand elle voit un visage connu, elle fait coucou en agitant sa main, y compris à son reflet dans le miroir. Elle éclate de rire, et pas seulement quand on la chatouille : elle est capable de percevoir un changement de voix ou une grimace et de trouver ça drôle. Parfois elle cherche à capter l’attention, alors elle lance un « Heuu » sonore, en se penchant vers la personne qu’elle veut capter. Quand celle-ci la regarde enfin, elle sourit. Elle danse aussi, même dans la voiture, sur son cd de comptines ou sur le best of des Innocents (sans commentaire, merci). Elle fait une sorte de grimace bizarre quand elle est contente : elle retrousse la lèvre supérieure, découvrant ses gencives, et aspire de l’air en faisant « chihihihi » (ouais, on pense qu’il y a un faux contact quelque part, deux fils qui se touchent dans sa petite tête) (en même temps, vu les parents qu’elle a, fallait pas s’attendre à ce qu’elle soit nette cette petite). Que de chemin parcouru en neuf petits mois !

Au cours des deux derniers mois les progrès ont été nombreux et fulgurants. À croire que le changement de lait après l’hospitalisation l’a vraiment libérée d’un mal-être permanent qui la freinait sans doute. Même l’arrivée des dents du haut n’a pas ralenti son évolution, alors que pour les dents du bas elle avait clairement été suspendue. Elle a commencé à faire des syllabes, à les répéter. Elle parle à ses peluches maintenant : « tatatata » « vavavava » « papapapa » « mamamama » et j’en passe. Elle module sa voix, parle doucement puis crie, elle teste les possibilités. Elle a dit plusieurs fois « maman », sans me désigner pour autant, et ce matin elle m’a interpelée, volontairement ? Affaire à suivre…

Elle se mettait déjà debout en s’aidant des barreaux, et dès son retour de l’hôpital elle a entrepris de marcher en crabe et de faire le tour complet du parc. Au fil des jours, elle s’est de moins en moins hissée à la force des bras, et s’est de plus en plus appuyée sur ses jambes. Aujourd’hui, elle se redresse à l’aide de n’importe quel appui. Elle lâche une main, se baisse, plie les genoux, ramasse un jouet à terre, bref elle teste plusieurs combinaisons. Au début, elle partait quelquefois en arrière (et s’éclatait la tête par terre pour peu qu’elle atterrisse pile à l’endroit où il n’y a pas de coussin), maintenant elle se pose en douceur sur les fesses. Parfois, elle se fait un suspense et lâche les deux mains, tient une seconde en l’air, et regagne prudemment le sol. Quand je la vois faire, je mesure toute la coordination et tout l’équilibre que ces mouvements demandent, et quelle détermination il lui faut pour y arriver. Mais elle est têtue, mon petit bélier, et elle essaye sans arrêt jusqu’à ce que ça marche. Pas vraiment le caractère de sa mère… et tant mieux !

Après des semaines de « quatre pattes balancier », elle avance enfin ! Elle a commencé par s’asseoir toute seule juste avant Noël, puis, une fois le geste bien maîtrisé, s’est lancée en avant, deux semaines plus tard. Elle la voilà qui cavale à quatre pattes, libertéééé !!! Donc, en l’espace de quelques semaines elle a acquis tous les gestes nécessaires à l’exploration de la maison (et c’est qui qui a foncé acheter des caches prises ?). Du coup, elle profite enfin de sa chambre, et j’adore la voir vider le coffre à jouet, puis foncer vers les étagères qu’elle vide de leurs peluches.

Et, grande nouvelle : désormais la boulette va passer ses mercredis chez super Marraine, qui garde aussi une grande de trois ans ce jour-là. On a commencé mi-décembre, et ça s’est plutôt bien passé… Bon, elle râle un peu, mais d’un côté ça me rassure de voir que ce n’est pas un traitement de faveur qu’elle me réserve. Super Marraine n’a pas le droit d’aller faire pipi elle non plus, sinon la miss se met colèèèère ! Aujourd’hui elle a ses repères, s’endort plus facilement et ne pleure plus en se réveillant, et elle sourit à la grande quand elle arrive le matin, bref tout roule. Et maman souffle un peu !

Voilà, ces deux derniers mois ont été riches en évolutions, et parfois, quand je la regarde, j’ai du mal à reconnaître ma boulette… C’est elle, cette grande bestiole, avec ces longues jambes et cette tête de chipie ? Il faut se rendre à l’évidence : le petit bébé est loin désormais, et parfois le grand bébé s’estompe pour laisser entrevoir la petite fille qu’elle est en train de devenir. Et moi, j’ouvre grand les yeux pour ne rien rater du spectacle.

 IMG_2386

** La Chûte des Géants, Ken Follett

6 réflexions sur “Neuf mois ♡

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s