Se souvenir des belles choses #09

se souvenir des belles chosesCe matin, je me suis levée à 5h pour aller peindre quelques heures à la fraîche. Mais une petite pluie fine et tenace m’a renvoyée à la maison au bout d’une heure. Petite pluie qui, est-il besoin de le préciser, aura cessé d’ici une heure, et qui aura donc uniquement servi à m’emmerder. Et, vous voyez, cette petite pluie est dans la lignée de toute ma semaine, une sorte de championnat des ennuis. Je suis donc sensiblement agacée, déprimée, et considérablement fatiguée, là. Du coup, on va se faire une petit Se souvenir des belles choses, parce que sinon j’allume le four et je mets la tête dedans. Donc, cette semaine de merde, j’ai aimé :

 – Souffler. J’ai fait garder la puce quatre jours, et, faute de livraison de peinture, je me suis retrouvée dans une maison propre et rangée avec quasi rien à faire. Et je n’ai rien fait. Bonheur.

Voir le soleil se lever. Au-dessus des collines, de la rivière, d’une piscine, des oliviers du jardin. Pas de mon jardin, malheureusement, je suis allée peindre un travail de l’Homme. Mais dans un cadre pareil, dans la fraîcheur du petit matin, c’est sympa de travailler! Calme…

Voir la puce prendre son tout premier bain de rivière. Malgré l’eau encore un peu fraîche (d’habitude on se baigne beaucoup plus tôt), elle n’a pas hésité à se jeter dedans. J’ai regardé ma grande boulette rire, éclabousser, se trémousser dans son petit maillot de bain… Joie.

– Vaincre ma timidité et tendre mon numéro à cette maman avec qui j’avais parlé pendant une heure dans la salle d’attente du médecin, qui a connu aussi des moments pas faciles avec sa fille. Ce jour-là je m’en suis voulu de ne pas avoir proposé de garder contact, cette fois quand je l’ai croisée j’ai osé.

Voir la puce réveiller son pôpa avec un gros bisou (elle lui a mangé le nez) le matin de la fête des pôpas. Plus tard dans la journée, la regarder poser sa tête sur celle de son père, alors qu’il la promène sur ses épaules. Mignon.

Partir en balade tous les trois. Faire ce qu’on a toujours fait : prendre la voiture sans trop savoir pour où, se retrouver dans une petite ville juste traversée et la découvrir vraiment, arpenter les rues, le marché artisanal, et décider qui, oui, on aimerait bien habiter ici. Jolie parenthèse.

Manger en terrasse avec un bébé parfait. Pas un restau, bien sûr, un truc vite fait, mais pour la première fois depuis l’arrivée de la boulette, qui ne tient pas deux minutes en place. La voir tranquillement assise avec nous, en train de manger sa banane et de piquer des frites dans mon assiette. Manger un caviar d’aubergines à pleurer. Régal.

Voilà, vous savez quoi ? Ça m’a remonté le moral de noter de belles choses, parce que sans ça elles ont tendance à être un peu occultées par le reste ces derniers temps.

Vous, comment ça va ?

Passez une belle semaine.

 

IMG_2812

4 commentaires sur “Se souvenir des belles choses #09

  1. C’est vrai qu’il faut se souvenir de ces beaux instants pour garder le moral et surtout continuer à voir la vie avec le sourire.
    Elle est trop chou la puce en maillot de bain! Je vois que tu as pu surtout profiter de temps libre cette semaine, je pense que c’était nécessaire et j’imagine que ça t’a fait du bien.
    J’adore le Pôpa!!!
    Bises de nous deux, le nez dans les billets de train!

    J'aime

  2. c’est pas toujours facile de trouver les jolis souvenirs, on a trop souvent tendance à se laisser envahir par le négatif … c’est un exercice difficile mais qui, en plus de te faire du bien, fait
    aussi du bien à tes lectrices ! (trop choue la chipie!)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s