En vrac, quelques nouvelles

Voilà un bon moment que je n’ai pas écrit, et c’est fou ce que ça manque ! Je vous donne quelques nouvelles, en vrac, pour celles que ça intéresse !

Début juin, j’en ai déjà parlé un peu, j’ai commencé à travailler pour mon homme. Désormais c’est moi qui peins ses œuvres, et j’adore ça ! Pour le moment je travaille dans une résidence secondaire, un très joli cadre dans lequel je me retrouve seule avec mes pinceaux. Ça fonctionne bien, l’Homme gagne un temps précieux, moi je change d’air et je me sens utile, bref tout le monde est content. Du coup je vais prendre le statut de conjoint collaborateur, et on va continuer comme ça.

Les semaines sont donc chargées : la petite est chez sa marraine trois fois par semaine, en général je prends deux jours jours pour le boulot et un pour la maison. Autant dire que le temps pour moi, c’est pas pour tout de suite ! Soit je peins aux aurores, et je dors un peu la journée, soit je travaille la journée et c’est à peine si j’ai le temps de faire une pause. Je suis crevée, mais la fatigue physique ce n’est pas si grave, ça me fait du bien de m’écrouler le soir au lieu de cogiter jusqu’à une heure du matin pour rien.

Parce qu’on a eu pas mal de soucis, liés à l’activité de l’homme notamment. Un peu la poisse pourrait-on dire, même si j’essaie d’interpréter chaque chose, bonne ou mauvaise, comme un message, et d’en tirer des conclusions. Pas toujours facile quand on a une tuile par jour, mais bon. À côté de ça, la puce est plus tranquille, un peu plus indépendante, un peu moins en demande, donc je suis apaisée à ce niveau-là. Bon, quand elle est avec moi je n’arrive pas à faire quoi que ce soit d’autre, mais c’est un peu plus cool (surtout depuis que j’ai accepté le fait que je ne ferais plus jamais pipi toute seule).

J’ai la sensation d’avoir retrouvé un peu une vie normale, une vie de couple, une vie sociale… Mais si, pour une raison ou une autre, je ne fais pas garder la puce d’une semaine, alors c’est l’anarchie, la maison en vrac, les nerfs en pelote, la fatigue insurmontable. Je me remets doucement. Quelques analyses ont montré une anémie, quelques petites faiblesses à corriger. Avec le médecin nous avons déduit que mon corps me lâche un peu après avoir tenu sur les nerfs pendant des mois. Rien de méchant, mais je me réveille chaque jour fatiguée, et il faudra quelques nuits de sommeil sans doute pour remettre les choses en place.

On arrive bientôt à la fin de juillet, je n’ai rien vu passer. Le mois d’août s’annonçait léger, mais il pourrait ne pas l’être autant que prévu. On croise les doigts. Il n’empêche que des moments sympas s’annoncent : un week-end à la montagne dans sa famille (pour fuir les fêtes du village), et deux visites d’amies. J’ai hâte !

Dans tout ça, hier j’ai pris une après-midi pour écrire, parce que sinon je devenais folle, surtout que j’ai mille choses à vous raconter, dix mille même !  Donc vous allez avoir un peu de lecture dans les jours qui viennent… De mon côté de vous lis, puisque je suis entrée dans le 21ème siècle avec mon nouveau téléphone. Même si je ne laisse pas de petit mot, je suis là, je vous suis, toujours. Je n’ouvre pas souvent mon ordinateur, donc écrire est compliqué, mais grâce à ce petit joujou qui m’agace pourtant je reste avec vous. Et je vous mets des conneries, des photos un peu chaque jour, histoire que vous n’oubliez pas la blonde hystérique qui, elle, ne vous oublie pas !

6 réflexions sur “En vrac, quelques nouvelles

  1. Heureuse de lire ces bonnes nouvelles, niveau travail pour toi surtout. Et puis Aout approche à grands pas!
    Comme promis, je t’appelle avant la fin de la semaine. Bises à vous trois.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s