Un Noël parfait

C’est fou comme une petite bestiole de 13 kilos a pu transformer l’anti Noël que j’étais. L’année dernière déjà, j’avais versé ma larmichette devant ces petits souliers posés sous le sapin, j’ai aimé chaque moment de ce premier Noël. Et j’avais envie de remettre ça.

Cette année, à 20 mois, la miss comprend mieux ce qui se passe, et l’intérêt grandit encore. Avec l’aide d’un petit livre très bien fait, je l’ai préparée à ce qui allait se passer, et elle a bien compris le concept des cadeaux. On s’y est pris à l’avance, j’ai fait des listes, j’ai décoré le sapin très tôt (le 9 décembre, je n’en reviens toujours pas). Et c’était un Noël parfait.

Le 24 décembre, l’Homme n’a pas travaillé et nous avons profité de la sieste de la puce pour monter le gros cadeau des mamies et de super marraine : la maison de jardin. Presque deux heures de montage. Il faut savoir que l’Homme et moi ne nous disputons pas quand on monte un truc, même quand il s’agit d’un banc de musculation qui demande pratiquement cinq heures d’assemblage. Je lis les plans, on fait ensemble, on est une super équipe. (Et globalement les trucs qu’on fabrique ensemble sont plutôt réussis.)(Ah ah) Bref, un bon moment tous les deux, ravis rien qu’en imaginant la tête de notre fille quand elle verrait le résultat. Puis elle s’est levée, on a goûté, on a joué… On était tous les trois, simplement.

Elle a mangé quelques toasts avec nous avant d’aller au lit, puis on a mis les cadeaux au pied du sapin et on a mangé en les regardant. J’étais émue, encore une fois, pas tant par les cadeaux mais par ce qu’ils représentent. Ce sapin, ces paquets, ce bébé qui dort et qui aura les yeux qui brillent demain… on est une famille, voilà ce que ça m’évoque. Ma famille, mes amours… avec un homard et de l’aïoli maison, le bonheur était total.

Le lendemain matin, on avait mis le réveil pour boire notre café tranquille, puis on est allés réveiller la puce (qui s’était endormie tard la veille) vers 9h30, en lui chantant Petit Papa Noël (on a morflé, je sais). Elle a pris son biberon sagement dans sa chambre (sans quoi elle n’aurait rien avalé), puis on lui a dit « tu sais, je crois que le papa noël est passé… » « oui, j’ai vu des cadeaux en bas ! » Cadeaux ? Elle a couru vers les escaliers (il y a une barrière, hein).

IMG_4207

Et la séance déballage a commencé. Elle faisait des Ooooh à chaque cadeau. S’est assise sur mes genoux pour qu’on lise le livre musical, puis le second. A pris le temps de monter les cubes avant de passer au paquet suivant. A assis le poupon sur ses genoux et lui a donné le biberon. Bref, elle a pris son temps. Et le salon a vite ressemblé à un champ de papiers. Et à une nursery, puisqu’elle est maintenant équipée pour s’occuper du bébé : poussette, lit et chaise haute.

On l’avait déjà habillée, et, une fois les paquets ouverts, papa a fait remarquer qu’il y avait une lettre sous le sapin.

n

La petite dans les bras, il a ouvert la fenêtre, et là… « Oh, maison ! ». Nous sommes sortis un peu, l’avons encore un peu mitraillée de photos, puis je suis allée me préparer. J’ai mis une jolie robe, j’ai pris mon ventre en photo (parce que n’oublions pas que c’est notre dernier Noël à trois !).

IMG_20141225_105238IMG_4264

Ma mère et mon beau-père sont arrivés, la petite a encore ouvert un ou deux paquets, a éclaté de rire en attendant la peluche lapin crétin rigoler. On a mangé un peu, elle a découvert les crevettes et le foie gras, puis elle est allée à la sieste pendant qu’on attaquait le gigot et la bûche. À son réveil, on est sortis tous les cinq et elle a joué dans sa maison, toujours aussi ravie. Ils sont partis bien après que la nuit soit tombée, on a douché le monstre et on l’a fait manger un peu plus tard que d’habitude.

Elle a eu du mal à s’endormir ce soir-là, on a sorti les restes et on a ouvert le livre du bébé, celui sur lequel on suit l’évolution jour après jour. On a terminé cette soirée sur le canapé, sa main sur mon ventre, le bébé dans sa main. En se disant qu’au prochain Noël il aura six mois.

Voilà, c’était un Noël simple. C’était un Noël parfait. Deux jolies journées ensemble, tous les trois. Même ma mère n’a pas été pénible, un exploit. On a regardé cette petite fille, on s’est souvenus de l’année dernière, quand elle ne marchait même pas à quatre pattes. On l’a regardée courir, s’occuper de son bébé, on l’a écoutée parler, chanter. Et, au moment d’aller me coucher, je suis restée un moment dans le noir, devant le sapin éclairé. J’ai remercié pour tout ça. Je me suis laissée aller à être fascinée par ces petits lumières, comme quand j’étais petite. « A beau papin, maman » me dit-elle souvent. Oui, ma chérie, tu as raison, il est beau ce sapin… Mais s’il est si beau, c’est parce que c’est toi qui l’éclaire.

6 commentaires sur “Un Noël parfait

  1. Ton texte est encore une fois très émouvant. Je suis heureuse que Noël ait été une belle fête cette année. Et que vous en ayez tous profité au maximum. Grosses bises.

    J'aime

  2. Les filles ont raison, ton texte est très beau … J’adore tellement ces moments simples … certains ont besoin d’aller loin, de faire des choses folles, de s’étourdir pour apprécier la vie alors que le vrai bonheur est là, dans la simplicité et avec les gens qu’on aime … (par contre, personne n’a relevé mais … un banc de musculation, vraiment??) Bisous ! (et c’est vrai qu’elle était toute belle ta robe de Noel … et avec ce petit ventre rond encore plus!)

    J'aime

    1. J’ai beaucoup pensé à ton dimanche banal, ces petits moments qui font tout 😉
      Oui un banc de muscu, un moment d’égarement de l’homme quand il faisait beaucoup de route pour son boulot… Une saloperie qui pèse une tonne et qui prend un bon mètre carré ( mais on s’en est débarrassé!)
      Merci copine, des bisous ❤

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s