Les indispensables de ma grossesse

Me voilà donc dans le troisième trimestre de cette seconde grossesse… Je vais finir par m’y faire ! L’occasion de faire un petit bilan, de comparer ces deux aventures… Je reviendrai plus tard ce que cette seconde grossesse a changé, mais en attendant je peux déjà faire le point sur ce qui m’a facilité la vie, mes indispensables de grossesse qui se sont avérés être des alliés précieux cette fois encore ! Voici donc mes chouchous de femme enceinte !

 

Mon livre de chevet

J’ai acheté le livre Votre grossesse jour après jour dès le début de ma première grossesse, et il ne m’a pas quitté jusqu’à la fin. C’est devenu notre rituel du dimanche avec mon mari : se poser tous les deux, l’ouvrir et regarder la semaine qui venait de s’écouler. Une page par jour, de nombreuses illustrations, et un point hebdomadaire sur le développement du bébé. C’est que tout va très vite ! Je suis toujours fascinée par le processus de développement, la vitesse à laquelle le fœtus grandit et acquiert de nouvelles capacités, ça me semble fabuleux et un peu dingue… Ce livre était fait pour satisfaire ma curiosité ! Donc cette fois encore il est notre partenaire de grossesse, et on suit l’évolution du petit chou avec attention et ravissement. Bon, on passe sur les pages consacrées au ressenti, parfois un peu « psychologie de comptoir », mais pour le reste on en prend plein les yeux.

votre grossesse jour après jour
Votre grossesse jour après jour, éditions Larousse, 27.90€.

 

Mon coussin de maternité

Celles qui ont vécu une grossesse le savent : le coussin de maternité devient vite indispensable pour dormir. Quand on a en plus tendance à prendre beaucoup de ventre comme moi, c’est juste le truc qui sauve les nuits ! Aujourd’hui je le traîne partout, du lit au canapé, et je ne pars pas en week-end sans. Par la suite il servira à chaque biberon de bébé, seul moyen pour moi de trouver une position confortable (sans avoir le coude en l’air pendant une demi-heure quoi !).

Pour ma première grossesse, j’avais opté pour un coussin garni de fibres polyester, pour éviter les billes de polystyrène qui non seulement sont pour moi vouées à s’écraser, mais surtout dégagent des substances nocives (les fameux COV). Bref, en terme de santé ce fut une bonne chose, mais en terme de confort ce fut une erreur : au bout de deux mois je me suis retrouvée avec un coussin tout plat.

Cette fois j’ai donc pris conseil, et c’est Natachouette qui m’a trouvé la solution : le coussin zen de Naturna. Rembourré avec des granulés de liège, il est vraiment naturel. Et côté tenue, je suis ravie : il est bien ferme, mais on peut tout de même répartir un peu le rembourrage pour plus de confort. En plus, il est beau comme tout et livré dans une housse, pratique pour le transport. Seul bémol : la housse écru ne restera pas propre longtemps, mais après tout c’est un peu son job !

coussin zen naturna
Coussin Zen de Naturna, environ 89€.

 

 

Mon allié anti vergetures

Elles font partie des bonheurs de la grossesse, de ceux qui nous suivent longtemps après… Pour ma fille, j’ai voulu prendre les devants et j’ai commencé le gel préventif Lierac dès le troisième mois. Alors évidemment il est difficile de donner un avis sur un produit préventif : peut-être n’étais-je simplement pas sujette aux vergetures ? Je suis néanmoins convaincue de son rôle, déjà parce que j’ai la peau très sèche, donc à priori pas très élastique, et qu’elle a résisté à mes 27 kilos en plus. Et puis surtout, le seul endroit où sont apparues les vilaines marques rouges est aussi le seul endroit que je n’ai pas tartiné dès le départ (à savoir mes fesses, vous allez tout savoir). Comme dit si gentiment mon mari « on dirait la marque d’Harry Potter, sauf qu’il s’est fait attaquer plein de fois » (le salaud). Bref, cette fois encore j’ai commencé tôt, et à ce jour ma peau tient le coup ! Le plus : sa texture gel fond rapidement et ne laisse pas de film gras sur la peau.

Phytolastil Gel de Lierac, environ 23€ les deux tubes de 200ml en pharmacie.
Phytolastil Gel de Lierac, environ 23€ les deux tubes de 200ml en pharmacie.

 

Mon complément santé

Souvenez-vous, lorsque j’ai commencé à préparer ma première grossesse, la question de la prise d’acide folique (B9) s’est posée. Ma gynéco m’en avait prescrit, et j’en avais donc pris deux mois avant la conception. Par la suite, un médecin m’a conseillé de prendre un complément plus large, et c’est comme ça que j’ai découvert Gynéfam. Quand je lisais les recommandations nutritionnelles, je me demandais comment il était possible de se plier à tant de contraintes, et là, miracle ! Tout est dedans, ou presque ! Iode et oméga 3 pour le bon développement cérébral, magnésium et fer pour prévenir les carences du dernier trimestre, B9 pour continuer sur la lancée, et j’en passe.

Cette seconde grossesse étant beaucoup moins planifiée que la première, je n’ai pas pris de complément en prévision, mais j’ai couru à la pharmacie dès le lendemain de la conception, sachant qu’il était possible que cela ait fonctionné. La gynéco m’a complémentée en fer et en calcium à six mois de grossesse, avant ça elle était satisfaite que je prenne mon petit cachet quotidien.

Gynéfam, environ 10€ la boîte de 30 capsules en pharmacie.
Gynéfam, environ 10€ la boîte de 30 capsules en pharmacie.

 

Mon soutien, masseur, souffre-douleur…

J’ai gardé le meilleur pour la fin, celui sans qui rien de tout ceci n’aurait été possible, et finalement le plus indispensable de tous : mon mari. Un mari multipass, qui sèche mes larmes, supporte mes fous rires au moment où il sombre dans le sommeil, encaisse mes sautes d’humeur, apaise mes inquiétudes, et me dis presque toujours que je ne suis pas grosse (sauf la fois où il m’a demandé de faire meuh « pour voir »), mais qu’au contraire la grossesse me va bien. Le prince pas toujours charmant qui se moque un peu quand je n’arrive pas à me lever du canapé, et qui ose prétendre que je ronfle (et je ne reviendrai pas sur la marque d’Harry Potter, hein, mais bon), mais qui m’aide à m’étirer le dos le soir, et me masse les chevilles et les pieds. Bref, un homme multifonction qui rend cette belle aventure qu’est la grossesse tellement plus douce.

2b
Mon homme, modèle unique, inestimable.

4 commentaires sur “Les indispensables de ma grossesse

  1. Mais tu ne dors donc jamais ??
    Si ça peut te rassurer, l’autre soir, dans un demi sommeil, juste avant de sombrer complètement, je me suis réveillée dans un énorme fou rire … Mon homme qui lisait a côté et a assisté a la scène m’a dit que j’étais complètement folle … Et je n’ai même pas l’excuse des hormones 😜 (sinon j’aime beaucoup l’humour de ton mari … Harry Potter quoi! C’est tellement ça ! 😂) bisous ma belle et profite a fond de ces derniers petits mois !

    J'aime

    1. Je ne dors pas tellement, non… Je reste éveillée tard, comme la première fois, à la différence qu’une bestiole me tire du lit à 8h30 le matin! (ouais, je vais mourir de fatigue bientôt).
      Ah ça m’arrive hors grossesse aussi les réveils en fou rire!
      Parfois mon homme me fait mourir de rire, alors qu’il vient de me sortir une vacherie pas possible, il est doué j’avoue!!
      Bisous copiiiine!!!

      J'aime

    1. Pour ma première grossesse je l’ai acheté tard, j’avoue que les prix sont carrément un frein. Mais au final je l’ai utilisé pour les biberons pendant quelques mois après, donc ça se rentabilise 😉 Après tu peux en trouver d’occasion, l’avantage s’il est en billes de polystyrène, c’est qu’ils ont déjà dégagé une bonne partie de leurs COV!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s