Mon septième mois de grossesse

C’est passé un peu inaperçu au milieu des vacances, mais le fait est là : j’ai franchi le cap des sept  mois de grossesse il y a… bon sang, dix jours déjà !! Que s’est-il passé pendant ce septième mois ?

Je vous ai parlé de cette désagréable impression que cette grossesse me file entre les doigts. C’est clair que cela a été un petit choc de me dire que je venais de mettre un pied dans le troisième trimestre. Et cette sensation de ne rien voir passer s’est encore amplifiée durant ce septième mois.

Il faut dire que j’étais vraiment en forme, et que je ne me suis pas arrêtée souvent. J’ai pas mal travaillé pour mon mari, ce qui a eu l’air d’en choquer quelque uns (« Quoi, tu peins encore enceinte comme tu es ?? »). Pourtant c’est nettement moins fatiguant que de s’occuper de ma fille toute une journée ! J’étais bien, en extérieur, peignant à mon rythme, profitant du beau temps… Certes, je n’ai pas fait des journées de 7h, loin s’en faut, et je me reposais le soir, mais je me sentais incroyablement bien.

Bien sûr, au fil des semaines j’ai ralenti, je me suis sentie un peu plus lourde, un peu moins en forme… Et puis il y a eu l’organisation de l’anniversaire de ma fille, je me suis mis une pression et des objectifs pas possible, je me suis stressée inutilement (moi névrosée ? hum.) Résultat : à la fin de la fameuse journée j’avais des contractions. A une semaine du cap des sept mois, j’ai senti qu’il fallait que j’arrête. Que j’arrête de courir toute une journée sans pause, que je ralentisse le boulot, que je fasse plus garder ma fille.

Deux jours plus tard, c’est donc sans surprise que j’ai entendu la sage-femme me dire « repos ! ». Mon col était un peu trop court et la tête du bébé appuyait nettement dessus. Rien de catastrophique, rien qui nécessite l’alitement comme pendant ma première grossesse, mais tout de même. J’ai eu peur qu’elle m’interdise de partir en vacances, mais elle m’a juste fait jurer de ne rien faire pendant 5 jours.

Bref, côté forme je n’ai pas à me plaindre, j’en ai fait dix fois plus que pendant ma première grossesse au même stade. J’en ai profité pour dégager une partie de notre chambre pour le futur coin bébé… Oui, ce septième mois a donné un tour encore plus concret à son arrivée ! Voir cet espace vide, les cartons de la poussette, le petit coffre rempli de vêtements, sortir le réducteur, le transat, le Cocoonababy, et enfin le berceau que ma cousine marseillaise a été chercher pour moi… tout me ramenait à l’arrivée prochaine de ce bébé.

7m1

Ceci n’a pas été sans inquiétudes. La puce, en pleine phase d’opposition, nous a mené la vie dure. Rien de plus normal à ce stade de son développement, mais les colères, les cris, les caprices, les refus systématiques m’ont fait craindre terriblement l’arrivée du petit frère. Comment vais-je gérer cette petite puce adorable mais tellement en demande et un nouveau-né ? Aujourd’hui encore j’évite d’y penser tant cela me paraît difficile et hasardeux.

J’ai été partagée durant ces quelques semaines entre la plénitude de la grossesse, la joie de penser à ce futur bébé, l’émotion des préparatifs, et le stress, l’inquiétude, un certain découragement même face à ce qui se préparait. Et puis, moi qui voulais me centrer plus sur mon ventre, j’ai été aspirée par la vie quotidienne, la maison, le travail, et j’ai donc encore passé un mois sans vraiment profiter de mon ventre.

Les vacances tombaient à pic donc, et j’ai fini ce septième mois chez une amie, sur la côte varoise. Et pour le terminer en beauté, nous lui avons demandé d’être la marraine de notre fils, ce qu’elle a accepté. Mais ça, je vous en reparlerai…

7m3

2 commentaires sur “Mon septième mois de grossesse

  1. Tout file ma belle. Un peu vite c’est vrai. Bon je vais t’avouer que maintenant j’ai hâte de le voir ce petit homme, même si je souhaite qu’il attende le dernier moment pour montrer le bout de son nez. Des bises de nous deux et repose toi bien.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s