Deux semaines avec lui

wpid-img_20150618_092802.jpg

18h44. Il y a deux semaines, on le posait brièvement sur moi. J’entendais un petit cri au milieu de l’agitation, le sien. Un premier souffle difficile, une arrivée un peu brutale, on a tous été sonnés par cette première minute de vie. Mais tellement heureux !

Deux semaines déjà. Deux semaines avec lui, ça ressemble à ça :

Il est d’une tranquillité déconcertante. Il ne pleure pratiquement pas, dort quasiment tout le temps, ferme les yeux quand on lui caresse la tête, sourit aux anges et se blottit dans notre cou. Il s’est endormi dans les mains de l’ostéopathe c’est dire ! Eveillé, il peut rester un long moment sans rien dire, et on arrive à prendre notre repas, ce qui nous étonne encore à chaque fois.

Il ouvre grand les yeux. Dans la salle de naissance, il a levé la tête pour nous regarder, depuis les phases d’éveil lui font ouvrir grand les yeux et regarder paisiblement autour. Il a un regard vraiment soutenu, qui semble en savoir bien plus que nous.

Il se rendort même s’il a faim. Il a fallu apprendre à détecter les signes, sans quoi il oublierait son biberon pour retourner à ses rêves. Il a mis du temps à reprendre son poids de naissance du coup.

La nuit par contre il est ponctuel. Réveil toutes les trois heures, mais dodo sitôt l’estomac contenté. Je le garde une demi-heure contre moi à chaque fois, en prévention des reflux, et je ne me lasse pas de sentir son petit corps endormi sur le mien.

Il a plus de cheveux que sa sœur, et il a les mêmes reflets roux.

Il grogne, petit ourson. Quand il cherche à téter, quand on le redresse pour le rot, quand on le soulève, dans son sommeil…

Après son biberon, son regard perd en sagesse, et il a un air ahuri qui nous fait mourir de rire. Mais c’est là qu’il me fait le plus craquer.

Il a un petit défaut de fabrication : ses canaux lacrymaux sont un peu bouchés, du coup je passe mes journées à lui nettoyer les yeux, ce dont on se passerait bien tous les deux.

Côté maman, ce n’est pas la grande forme. Je suis encore épuisée, probablement anémiée, et mon corps se remet difficilement de l’accouchement. J’ai le bassin en miette, le coccyx sans doute luxé, le périnée anéanti. Je ne peux ni rester assise ni rester debout trop longtemps, et je n’ai toujours pas le droit de soulever ma fille. En clair, mon mari doit la lever, l’emmener chez la nounou et la récupérer en fin de journée, autant dire qu’il ne peut pas travailler ou quasiment, et que c’est une source d’inquiétudes… C’est d’autant plus rageant que ces suites de couches pourraient être infiniment plus faciles que pour la puce, psychologiquement cela n’a rien à voir. Je pleurniche un peu, mais je vis ces premiers moments avec bonheur, je profite de mon bébé, je savoure chaque instant passé avec lui.

Ce petit garçon nous apaise tous profondément. Après un premier bébé douloureux et agité, nous découvrons que cela peut-être facile, calme, doux. Même la grande sœur est plus calme que pendant la grossesse, même si le terrible deux n’est jamais très loin.

Et moi qui avais peur de ne pas le trouver aussi mignon que sa sœur, la petite beauté ! Je le regarde dormir, je le regarde rêver, je plonge dans ses yeux, me retiens de le croquer…

Bébé calmant, bébé bonheur, bébé sourire… Bébé tout doux, joli bébé. Déjà deux semaines de clarté.

5 commentaires sur “Deux semaines avec lui

  1. Je suis heureuse que tout se passe bien ma belle. Qu’il est beau ce petit homme! Profitez au maximum de ces doux instants de bonheur et remets toi vite. Je t’embrasse fort ainsi que tes deux trésors…

    J'aime

  2. Que de bonheur … Je suis super heureuse de lire ces bonnes nouvelles ! J’espère que tu vas récupérer rapidement, de manière à en profiter encore mieux… Gros bisous copine

    J'aime

  3. bonjour, un très bel article qui décrit bien ton bonheur et amour, je suis contente que tout se passe bien. profites de ton bébé. surtout reposes toi quand il dort. bisous

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s