Mon neuvième mois de grossesse

image (21)Qu’il me semble loin déjà, ce dernier mois! Comme les sentiments sont différents après une naissance… Il me faut essayer de rassembler mes souvenirs, pour clore la chronique mois par mois de cette seconde grossesse…

J’ai terminé le mois de mai fatiguée mais avec mille choses à faire. A un mois du terme, rien n’était prêt : les vêtements pas lavés, la chambre pas finie, la valise même pas sortie. Il faut dire que je ne réalisais pas du tout qu’un second bébé allait débarquer dans nos vies. Il faut dire aussi que je ne voulais pas admettre que la fin approchait…

Et puis, il y a eu quelques rappels à l’ordre. Un rêve m’a aidée à intégrer la réalité de cet enfant dont j’ai prononcé le prénom dans mes songes. Des contractions à deux semaines du terme m’ont forcée à achever les préparatifs que je repoussais tant et plus. J’ai bouclé ma valise, j’ai lavé la layette, j’ai organisé la chambre. J’ai pris quelques photos de ce ventre que j’aimais tant.

image (1)

Côté corps, j’ai vraiment senti que ce bébé était un gros gabarit. Ces mouvements étaient restreints, et les quelques fois où il a voulu faire des saltos je l’ai senti passer ! Pour autant, j’ai terminé cette grossesse avec « seulement » 21 kilos au compteur (contre 27 pour la puce). J’ai cette fois échappé à la rétention d’eau, qui fait que tes chevilles se confondent avec tes cuisses. Bref, globalement j’étais mieux malgré un ventre plus lourd. J’ai goûté au bonheur de la préparation en piscine, de cette incroyable légèreté dans l’eau, avant d’en être privée par un col qui commençait à s’ouvrir…

Le 1er juin, nous fêtions notre onzième anniversaire avec mon homme, et nous en avons profité pour se faire une petite escapade en amoureux. Bon, à une dizaine de kilomètres de chez nous, certes, mais ce fut une jolie parenthèse. Un dîner en tête à tête, une balade dans une petite ville voisine que finalement nous connaissions peu, une journée paisible… Ce fut aussi l’occasion de laisser la petite dormir chez sa marraine pour la première fois. Une sorte de répétition pour le grand jour en somme, et grand bien nous en a pris car elle a plutôt mal vécu la chose dans un premier temps, avant de s’apercevoir que passer la soirée avec marraine et sa fille c’était trop génial. Un souci de moins pour le séjour à la maternité donc !

Dix jours avant la date prévue d’accouchement, notre fille nous a fait une poussée de fièvre qui a duré quatre jours. La roséole. Autant dire que j’ai serré les jambes et prié le bébé d’attendre pour arriver. Une semaine plus tard, je terminais la déco de son coin dans notre chambre et je lui ai dit « bon, tu sais que je serais contente que tu restes encore dans mon ventre, mais si jamais tu veux arriver maintenant… et bien c’est parti ! ». Quelques heures plus tard il était là, mais ça c’est une autre histoire…

Finalement, ce que je retiens de ce neuvième mois de grossesse c’est un mélange d’appréhension et de plénitude. La peur de l’accouchement s’est faite plus forte, et mon mari a souvent du me rassurer en me disant que cette fois ce serait différent. (Et ce fut effectivement différent… Mais en pire.) Il y a avait cette angoisse du ventre vide, le refus de laisser s’en aller ce qui serait sans doute ma dernière grossesse, de la tristesse à cette pensée. J’aurais pu profiter d’autant plus de chaque instant, mais j’ai eu un peu la réaction inverse. Ne pas me poser, occulter la fin proche, j’ai été cent fois plus active qu’à la fin de ma première grossesse. Pourtant, il y avait toujours ce nuage en toile de fond qui me faisait apprécier chaque petit coup de pied comme si c’était le dernier, qui me faisait stopper devant le miroir pour contempler encore et encore ce ventre qui abritait mon fils. J’étais bien, tellement bien enceinte !

L’impatience, forcément, était au rendez-vous. Comment serait ce petit bonhomme ? Ressemblerait-il à sa grande sœur ? Aussi, lorsque nous avons pris la route avec mon homme cet après-midi du 15 juin, quatre jours avant le terme, nous étions tout à fait sereins et heureux. « On va avoir un bébé » ai-je dit. Nous nous sommes regardés, et nous avons souri.

4 réflexions sur “Mon neuvième mois de grossesse

  1. J’ai l’impression que ça fait si longtemps !! Et pourtant c’était hier, c’est dingue !
    Bon, maintenant j’ai hâte que tu nous racontes ton accouchement :-/
    Bisous ma belle !

    J'aime

    1. Oui, ça passe vite et en même temps ça paraît déjà si loin!!
      Pour l’accouchement j’ai du mal à écrire encore, sans doute parce que je ne l’ai pas encore digéré et que mon corps me le rappelle tous les jours 😉
      Bisous!!

      J'aime

  2. Alors que deviens-tu ?
    Je suis ton blog depuis le début car j’ai moi-même une fille qui est née quelques mois après la tienne.
    Je suis hésitante à avoir un 2ème enfant par peur d’être débordée et je me rends compte, vu le peu d’articles que tu écris depuis la naissance de ton fils, que mes craintes semblent avérées et que tu n’as sûrement plus une minute à toi…
    Bon courage et au plaisir de te lire bientôt !

    J'aime

    1. Oh, une lectrice de longue date, enchantée!!! 🙂
      Et bien, oui, c’est vrai, je ne touche pas terre… Mais pour être honnête j’utilise souvent mon temps libre à me reposer, à flâner sur internet ou à m’occuper de la maison plutôt qu’à écrire. Bref, je pourrais être un peu plus productive si je n’étais pas si fatiguée. C’est crevant, c’est clair, mais là il commence à faire ses nuits et il ébauche des siestes la journée, donc je suis confiante. Ne nous mentons pas : un second, c’est un chamboulement dans une organisation parfois encore fragile, mais ça se met doucement en place… Par contre on est tellement plus détendu avec un second!! Tu verras 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s