Retrouvailles

3A l’heure où vous lirez ces lignes, je serai sur le spot Efluent organisé par Paroles de Mamans. En cette journée que j’espère riche en rencontres, je vais vous parler de l’une des plus jolies rencontres faite par le biais de mes blogs. Il s’agit de Laurie, que j’ai enfin rencontrée en vrai il y a trois semaines de cela.

Il y a quatre ans, fraîchement installée à la campagne, j’avais envie d’écrire. Oui, mais quoi et comment ? C’est à ce moment que j’ai découvert le blog d’une fille que je connaissais, qui m’a conduit sur celui de Laurie. Outre un prénom, j’ai vite vu qu’on partageait pas mal de choses, elle et moi. Mieux : elle m’a donné envie d’écrire à mon tour. J’ai tout de suite aimé son style et son humour, sa finesse et sa profondeur. Mon premier blog lancé, elle a très vite atterri dessus, et les échanges ont commencé. Quelques commentaires, de plus en plus réguliers, quelques mails aussi. Elle m’a suivie sur ce second blog, et il nous est plus d’une fois arrivé de nous dire « j’aurais pu écrire pareil ! ».

Oui, au fil du temps nos ressemblances sont devenues évidentes, et ma première impression fut confirmée : cette fille, c’était une pépite. Je ne me souviens plus trop comment, nous nous sommes retrouvées à échanger des dizaines de sms devant The Voice, se moquant des candidats et comparant nos hamburgers maison. C’est à ce moment que nos hommes se sont retrouvés impliqués dans nos échanges, riant avec nous et nous soufflant des répliques.

Puis, le premier coup de fil, un peu timide, mais pas tant que ça. Parler une heure comme si on l’avait toujours fait. Lorsque je suis tombée enceinte du loulou, elle a fait partie des cinq personnes à qui je l’ai annoncé immédiatement. Bref, l’amitié était installée, et la rencontre inévitable.

Grossesse, boulot, on n’a jamais réussi à caler une date. Jusqu’à récemment. Après un énième « il faut que vous veniez ! », elle m’a proposé une date. J’ai sauté de joie, l’Homme a dit « c’est pas trop tôt », avant de me demander ce qu’on allait manger. Et la pression est montée.

Parce que Laurie, question bouffe, c’est du high level. Il suffit de lire son blog pour le savoir (et le voir). En plus, on passe notre temps à en parler. Tu vois, la nana qui chauffe un mec à mort, elle a intérêt à assurer derrière, hein ? Ben là ça faisait genre un an qu’on se chauffait au fromage quoi. (Pardon pour la comparaison, j’ai trouvé que ça). Bref, j’ai passé des jours à me demander ce qu’on allait manger. Pour mon homme, c’était clair : apéro fromage, puis raclette « histoire de voir s’ils tiennent la route ». J’ai modéré (un peu) quand même.

Ce samedi-là, quand mon homme est parti faire trois courses avec la petite, j’ai eu un instant de panique en les attendant. Et si on n’avait rien à se dire ? J’imaginais le cauchemar du silence pesant et gêné, les mecs qui ne s’entendent pas… Laurie, je savais que j’allais l’adorer. Je l’adorais déjà. Mais si elle me trouvait conne en vrai ? Heureusement, c’est à ce moment qu’ils sont arrivés, coupant court à la psychose.

Et en fait, tout a été d’une fluidité étonnante. Passé le premier bonjour timide, j’étais juste heureuse qu’elle soit là. Mon homme est rentré, la conversation s’est engagée, comme si on se connaissait déjà. Le mot bite est même arrivé assez vite, c’est dire si on était détendus. (Et là je me rends compte qu’on pourrait croire que ça a viré soirée chelou, il n’en fut rien je vous rassure.)

Les enfants couchés, on s’est mis à table et on a passé une super soirée, à parler de tout, de rien, de sujets personnels et de sujets qu’on n’aborde pas avec tout le monde. J’ai découvert le chéri de Laurie, un homme brillant et cultivé, mais abordable et sympa. En fait, nos hommes sont tous les deux des grandes bouches, donc on a eu du mal à en placer une, mais tous nos échanges de ce soir-là m’ont confirmé ce que je pensais déjà : Laurie, je la connais depuis longtemps je crois. J’ai même lancé un timide geste dans sa direction lorsque je parlais des âmes sœurs (oui, après les histoires de bite on a sensiblement fait décoller la conversation tout de même). Une autre m’aurait pris pour une folle, pas elle (enfin je ne crois pas !).

En se couchant, tard cette nuit-là, on s’est regardés avec mon homme et on s’est dit à quel point on les adorait ces deux-là. Il l’a appelée ma jumelle maléfique. Pourquoi maléfique ? Oh, juste parce qu’elle est brune, cherche pas. Malheureusement, tout le monde n’a pas eu d’affinités avec tout le monde… Non, certaines différences sont irréconciliables, surtout en 24h. Je veux parler de mon chat, qui a vu avec horreur un monstre débarquer dans son salon, et, comble de l’infamie, prendre son fidèle Ratoune dans sa gueule. On a frôlé l’incident diplomatique. Pourtant, je le trouve trop mignon le monstre en question :

bouli

Le lendemain, nous leur avons fait découvrir cet endroit que nous aimons tant et où nous nous sommes mariés. De retour à la maison, le soleil était au rendez-vous et nous avons déjeuné dehors. Je n’avais plus du tout envie de les laisser partir. Nos hommes sont ensuite partis pour l’atelier de mon mari, et je suis restée seule avec ma Laurie. Les enfants dormaient, on a pu discuter, et à aucun moment je n’ai eu l’impression que c’était notre premier tête-à-tête. C’est donc le cœur serré que je leur ai dit aurevoir un peu plus tard, leur promettant qu’on remettrait ça très vite.

IMG_2542

Oui, ce fut une très belle rencontre. Laurie est la belle personne que j’avais imaginée, d’une gentillesse et d’une douceur incroyable. Intelligente, pleine d’esprit, on sent une vie intérieure riche derrière son joli sourire. Il me faut tout de même vous dire que c’est un imposteur : elle qui fait preuve de pas mal d’autodérision en ce qui concerne son physique est en réalité une bonnasse. C’est un merveilleux cadeau que la vie m’a fait en la mettant sur mon chemin. Comme quoi, encore une fois, ce blog peut amener de magnifiques choses dans ma vie. La concernant, je suis persuadée que je l’aurai rencontrée d’une manière ou d’une autre. Parce que les âmes sœurs se retrouvent toujours.

A bien y réfléchir, ce n’était pas notre première rencontre. Je crois que c’était simplement des retrouvailles.

Contente de t’avoir (re)trouvée !

IMG_2520

8 réflexions sur “Retrouvailles

  1. Deux bombasses ensemble, ça a dû faire tourner les têtes!
    C’est bizarre parce qu’en lisant Laurie quelques jours avant, elle se disait la même chose que toi. Et si elle me trouve conne, sans intérêt?
    Mais purée, vous pouvez pas avoir un peu confiance en vous….
    On doit vous le dire dans quelle langue, que vous êtes géniales?
    En tous cas, je crois que le plaisir est partagé. Il me tarde de te revoir ma belle. Enjoy the day!
    Et à demain…

    J'aime

  2. Non mais je te croyais à l’effluent et bim, tu me sors ça par surprise ! Préviens avant !! Non parce que là j’étais pas préparée et vulnérable et j’ai chouiné comme une nulle devant mon ordi ! Bon tu sais que je partage tout ce que tu dis hein… sauf que c’est pas moi la pépite, c’est toi ! Gros bisous ❤ ❤ ❤

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s