Se souvenir des belles choses – Mars 2016

se souvenir des belles chosesAprès un mois de février interminable, j’attendais de ce mois de mars plus de légèreté et de gaieté. Bon, manifestement la légèreté n’était pas tellement au programme, notamment avec l’opération du loulou et le séjour à l’hôpital qui ne s’est pas hyper bien passé, la douleur post-opératoire et les nuits blanches accumulées… J’avoue que, même en l’abordant dans un état d’esprit positif, le moral a eu du mal à décoller. Mais, tout de même, il y a de jolies choses à noter !

Déjà, le mois de mars est toujours porteur de bonnes nouvelles : le printemps est là, la nature se réveille, les arbres reverdissent et les fleurs sortent. Bref, le décor change et ça fait du bien ! Déjeuner dehors, passer la journée en tong, et même lire au soleil, un jour où je n’avais pas envie, pour une fois, de m’occuper de la montagne de choses à faire.

ssbc0316-1.fw

Sortant moi aussi de ma léthargie, je me suis mise au tri. Comprenez : depuis quatre semaines maintenant, ma maison est jonchée de cartons, tas de vêtements, tas de papiers, et j’en passe. Habituellement je profite des déménagements pour faire du vide, mais il se trouve que nous avons battu un record, puisque voilà plus de quatre ans que nous vivons dans cette maison. Bref, il était temps. Un carton de papiers brûlé, quatre cartons de vêtements bébé à donner, trois à vendre (j’alimente progressivement un vide-dressing sur instagram), des sacs qui attendent que ma copine superstitieuse ait passé les douze semaines d’aménorrhée, sans parler de ce qui va partir à la poubelle : il faut que ça dégage ! C’est évidemment l’occasion de retomber sur des trucs qui rendent un peu nostalgiques, comme mon manuel Amadeus du temps où j’étais agent de voyage, ou qui secouent un peu plus, comme mes livres et mes cours de psycho. Mais bon, ça me fait un bien fou au final !

ssbc0316-2.fw

L’événement marquant de ce mois-ci est de taille : une sortie entre filles. Un samedi soir. C’est triste à pleurer, mais, oui, c’est un événement de taille. Non mais imaginez : je me suis habillée, maquillée et je suis sortie de chez moi un samedi soir, sans mari ni enfants, pour aller non pas faire des courses mais manger au restaurant. Le genre de restaurant où il n’y a pas de toboggan. Vrai de vrai les gars. Dans mon allégresse, j’ai enregistré une vidéo à la va-vite dans ma voiture (mais je n’ai pas assumé suffisamment pour la poster). Ensuite j’ai couru rejoindre cette bande de filles quasi inconnues chez une copine, et naturellement j’ai explosé mes collants à mon premier passage aux toilettes. Quant au restau, c’était un endroit sympa, dans une grande serre remplie de plantes et de fleurs, et c’était très bon. Bon, j’ai bu le pire mojito de ma vie, mais en même temps je l’ai cherché : le barman avait l’air d’avoir douze ans. J’ai passé une soirée agréable, avec des filles sympas, et j’ai même savouré ce moment où je me suis retrouvée seule à table (la seule qui ne fume plus et qui ne danse pas, quoi). A refaire absolument.

ssbc0316-3.fw

J’ai tenté ce mois-ci un petit retour à moi, nécessaire je pense. J’ai réussi à me remettre à lire. Evidemment, je n’ai pas repris mon rythme de croisière, loin de là, mais je me suis replongée avec bonheur dans un livre que j’aime beaucoup, dont je parlerai sur mon autre blog, et j’ai même réussi à survoler un ou deux magazines (autres que le programme télé je veux dire). J’ai repris la pole dance après trois semaines de pause (aie !), malgré des nuits blanches qui n’engagent pas trop à aller faire du sport. Et, cette année, j’ai décidé de ne pas m’oublier en préparant l’anniversaire de ma fille (qui est le lendemain du mien). Je me suis donc surprise à faire une liste d’idées cadeaux à l’attention de mon homme et de ma mère, moi qui m’excuse presque lorsque je reçois un cadeau d’ordinaire.

20160313_185805.fw

En parlant de lecture, j’ai réalisé un de mes rêves secret : recevoir un livre en service presse, c’est-à-dire avant sa sortie en librairie. J’y reviendrai, parce qu’il promet d’être très bien, mais j’ai fait une danse de la joie avant même de l’avoir ouvert.

Côté enfants, tout va bien (mis à part la semaine difficile pour le bébé). Ils ont eu la visite de leur papy de Paris, qui a amené des cadeaux aussi cool qu’un chapeau de paille avec des paillettes, que la grande aurait voulu mettre même sous la pluie. Et puis, surtout, les cloches sont passées. Cette année c’était génial de la voir s’extasier en cherchant les œufs, et nous montrer fièrement son butin. C’est ce même week-end que nous avions la garde du petit hibou, mascotte de sa classe. On l’a trimballé partout, et lu consciencieusement son histoire du soir, avant de remplir son carnet de voyage et de le laisser repartir pour de nouvelles aventures.

IMG_39581

Sinon, des petits bonheurs en vrac : sentir des petites papattes qui bougent en posant ma main sur le ventre de Cerise (notre nouvelle chatte, si vous avez tout bien suivi, qui est donc effectivement sur le point de repeupler excessivement la maison) (je ne suis que sérénité à la perspective qu’elle va accoucher sous mes yeux impuissants, vous imaginez bien), un bon petit plateau télé en solo devant Grey’s Anatomy (c’est moi où cette saison est chiante comme la pluie ?)(en même temps ne blâmons pas Shonda de donner tout son génie à la rédaction de la saison 6 de Scandal, hein), du réconfort pas toujours régime (j’ai baissé les bras), et un fou rire mémorable à la lecture de la première partie de cet article de ma copine Laurie. Cette fille est folle. (Et nous sommes toutes les deux irrécupérables).

ssbc0316-4.fw

Cette fois encore, je vais terminer avec les phrases du mois, ma fille étant une source d’inspiration inépuisable :

A l’école, j’ai découvert un mur de dessin qui représente ce qui rend chaque enfant heureux. Certains ont des goûts simples (je suis heureux quand je mange sur la côte d’Azur), d’autres sont conscients de leurs potentiels (je suis heureux quand j’utilise les pouvoirs de l’univers), et en ce qui concerne ma fille… Je suis heureuse quand je suis sur le tapis. Je… Je ne sais pas quoi vous dire en fait.

Dans la série des bonheurs simples, j’ai déclenché un torrent de joie en rangeant le linge : « Tiens, il y a une culotte à toi… » « Aaaaah, je suis trop contente !!! ». Je voulais juste qu’elle aille la ranger, mais soit, réjouissons-nous des petites joies de l’existence.

Après le coup des « lignes » sur le visage de maman, la phrase « petite connasse » du mois est attribuée à : « Tu viens dans mes bras ma chérie ? » « Non, parce que tu pues, après du coup je pue. » Voilà.

« Tu veux une robe de princesse pour ton anniversaire ? » « Non, je veux rester en pull pour mon anniversaire. » La simplicité, voyons. Mais elle veut quand même « une nouvelle maison avec une piscine et un petit poney qui parle ». Tout simplement.

« Tu sais maman, moi j’ai un petit bébé dans mon ventre. Il grandit tout doucement. Après il va arriver et ce sera ton frère ! » Je l’ai aussi vue regarder le ventre de la chatte, puis soulever son tee-shirt et étudier son nombril. Et encore, elle ne sait pas que le nombril de super marraine cache aussi un truc…

« J’ai fait caca. Attends je prends une photo pour papa !«  (en faisant semblant de faire défiler des photos sur son téléphone et plastique).

« Maman t’es toute gentille et toute douce et toute belle! » Le matin au réveil. Pas crédible mais je prends.

Et vous, votre mois de mars, c’était comment ?

4 commentaires sur “Se souvenir des belles choses – Mars 2016

  1. J’adorais la mère mais je crois que je suis encore plus fan de la fille 😉
    Non vraiment ses petites phrases me font mourir de rire !!
    Sinon, je préfère te dire que la prochaine sortie fofolle du samedi soir, ce sera avec moi ma caille ! (ps : Tu es bien consciente qu’il va falloir qu’on voit cette vidéo ? 😀 )

    J'aime

    1. Mais grave que ce sera avec toi!! Samedi 23 avril, comme ça le dimanche tu peux venir au stage de pole en doublette!! 😉
      La vidéo, je l’ai effacée… je me trouvais moche, conne et j’ai une voix de nunuche en vrai (je préfère nettement celle que j’entends dans ma tête) (enfin, tu vois quoi.)

      J'aime

  2. Je suis bien d’accord pour la vidéo…
    Cool que tu ai pu profiter d’une soirée entre filles. Enfin!
    Je vois que ta puce sait te faire des compliments (ça dépend des jours forcément).
    En ce moment on a dans la grande phase « caca ». Il parait que c’est bon pour le développement, encore un peu dur pour moi de m’extasier devant du caca, mais on va s’y faire!
    Le mois de mars a été meilleur que le mois de février. Mais en même temps c’était pas compliqué! Plein de projets en tête pour moi (faudra qu’on s’en cause pendant les vacances). Bon assez discuté, dans quelques jours, c’est le grand J. Vous allez prendre une année de plus mes cocottes.
    Bises et bon moi d’avril (doux souvenirs!)

    J'aime

    1. Oui, ça m’a fait du bien, c’est clair!
      Les compliments, faut bien en profiter, c’est très aléatoire en effet 🙂
      Ahah, faut t’y faire, le caca de ton enfant c’est trop beauuuuu !!!!
      M’en parle pas, 3 ans pour elle et… bien plus de 25 ans pour moi… ça me choque!
      Bisous ma belle!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s