Oui, un blog ça peut rapporter gros !

cadeau

Dimanche, cela faisait quatre ans tout juste que j’avais publié mon tout premier article ici. J’avais passé du temps à choisir le nom du blog, à peaufiner son apparence, et les mots se bousculaient déjà. J’avais ce désir d’enfant qui prenait toute la place, et ce projet bébé programmé pour l’été qui soulevait mille questions. J’ai émis le souhait d’écrire très vite sur une grossesse, je voulais rédiger « les mots d’un carnet rose, de ma plus belle plume, sur mon plus beau papier ».

Mes souhaits ont été exaucés, puisque je suis tombée enceinte dès les premiers essais, au mois de juillet. Dès lors, ce blog est devenu le journal de bord de ma grossesse, le réceptacle de mes peurs, de mes questionnements, de mon bonheur surtout. Et puis, la puce est née, et vous avez été tellement nombreuses à m’envoyer vos vœux ce jour-là ! Elle a reçu beaucoup d’amour en pensée, et c’était important. Depuis, elle a grandi, son petit frère a suivi, et j’ai noté ici leurs progrès, un peu de notre vie, et beaucoup de moi-même. J’ai décidé de ne pas vous livrer que le meilleur, je me suis plusieurs fois confiée sur les aspects plus sombres de la maternité. Et, à chaque fois, j’ai eu des encouragements, des mots de réconfort, des messages qui m’ont fait du bien et m’ont aidée à vivre ces trois dernières années, certes emplies de bonheur et d’amour, mais parfois difficiles. J’ai pu pleurer, mettre des mots, déculpabiliser, et accepter qu’être parent est aussi une chose compliquée.

Il y a eu ce mini débat récemment, une affirmation selon laquelle un blog peut rapporter gros a fait un léger tollé. Parfois, on aime bien se prendre la tête sur la blogosphère, et se chamailler. Ce n’est pas l’expérience que j’en ai. Ici, je n’ai jamais été jugée, critiquée, prise à parti. Il faut croire que j’ai la crème de la crème des lectrices ! Pas aussi nombreuses qu’ailleurs sans doute, mais je préfère la qualité. Aujourd’hui, moi je vous le dis : oui, un blog ça peut rapporter gros.

Quand je parle avec des mamans qui ne sont pas sur les blogs, et que j’aborde les difficultés du quotidien, j’ai systématiquement la même réaction de leur part : « si tu savais comme ça fait du bien de savoir que je ne suis pas seule dans ce cas ! ». Et je mesure ma chance d’avoir des dizaines de blog-copines qui m’ont permis de ne pas me sentir isolée dans des sentiments dont on ne parle pas forcément, mais qui concernent toutes les mamans ou presque.

En quatre ans, j’ai gagné gros.

J’ai gagné en confiance, dans ma capacité à être une bonne mère malgré mes failles et mes défauts.

J’ai gagné en conseils, soutiens, câlins virtuels dans les moments où j’en avais besoin.

J’ai gagné de jolis encouragements à écrire, à poursuivre ce rêve inaccessible.

J’ai gagné en sourires, fous rires, à la lecture de certaines.

J’ai gagné deux amies très chères, qui font aujourd’hui partie de ma vie bien au-delà de l’écran.

J’ai gagné sur le plan humain, tellement.

Alors, au moment où je m’apprête à lancer les traditionnels concours d’anniversaire, j’avais avant tout envie de vous parler, à vous qui me lisez un peu, beaucoup, passionnément. Pour vous remercier, d’être là, de me faire sourire, de me faire pleurer. On dit que le blog n’est pas la vie, je ne suis pas tout à fait d’accord. Si on ne montre pas que le joli, si on se dévoile un peu, tout devient propice à la confidence et à l’échange. On ouvre un peu la porte et certains nous ouvrent un peu leurs bras. Parfois, c’est fugace, l’une d’entre vous passe par là, me laisse un mot qui m’encourage, et ne revient pas. C’était l’étincelle qu’il fallait, et puis voilà. Parfois, c’est tellement plus que ça. Quoi qu’il en soit, c’est souvent important pour moi.

Cela fait quatre ans que ce blog m’enrichit de plusieurs façons. Qu’il me fait travailler sur moi, qu’il est mon unique lien avec l’écriture, et qu’il me permet d’échanger avec vous. Quand je vois ces blogs qui s’ouvrent pour attirer de l’argent ou des cadeaux, cela me fait sourire. Je ne juge pas, mais j’ai le sentiment qu’ils occultent l’essentiel. Je ne suis pas la blogueuse la plus populaire, d’ailleurs je n’aime pas tellement les macarons et je trouve les Sonny Angel moches. Mais vous, bon sang, vous êtes mes pépites d’or à moi !

Le blog a quatre ans, et c’est un peu notre anniversaire à vous et moi.

Joyeux anniversaire, et merci d’être là.

(C’était l’article culcul la praline de l’année 2016, rendez-vous l’année prochaine pour se rouler nus dans le miel mes petits poulets !)

Source photo : Thinkstock

6 commentaires sur “Oui, un blog ça peut rapporter gros !

  1. Mais … ❤ ❤ ❤
    J'ai trépigne d'impatience d'être à l'année prochaine ! (l'idée de se rouler nus dans le miel me plait beaucoup)
    Bon blague mise à part, c'est encore un superbe article que tu as écrit là et surtout tellement vrai … Je me souviens encore avoir hésiter des semaines et des mois avant d'ouvrir le mien ! Pourtant, si c'était à refaire, je foncerais !
    Bon anniversaire et longue vie au Carnet Rose !

    J'aime

  2. Moi tu sais J’ADORE les articles cul cul la praline! Donc j’ai grave aimé celui là. Parce que c’est ça un blog, un lieu d’échange et de rencontres. Et quand on me parle de la « vraie vie », je dis « elle est là aussi ». C’est aussi ici que ça se passe. Et savoir qu’on est dans le même bain, il n’y a pas à dire ça fait du bien. Oui on se sent moins seule quand tout semble se casser la figure de part et d’autre de nos vies…
    Comme Laurie, j’attends avec impatience qu’on se roule nue dans le miel. Dis t’as déjà essayé?
    Je crois que ces gains là valent tout l’or du monde ma belle. Je t’embrasse bien fort.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s