Boucle d’Or, 4 ans

Et voilà que ma poupée a soufflé sa quatrième bougie… Bon, je vais sans doute écrire exactement la même phrase tous les ans, mais qu’importe : comment est-ce possible ? Mon tout petit bébé a 4 ans.

Cela fait plus d’un an qu’elle va à l’école, elle a fait sa première rentrée de septembre, et c’était une simple formalité cette fois. Elle n’avait qu’une hâte : retrouver ses copains et sa maîtresse. Dès le lendemain, elle y restait la journée entière pour la première fois (la demi-année précédente, ce n’était que le matin). Et tout se passe très bien. Sans surprise, elle dort très rarement à la sieste, même si elle se repose, mais bizarrement cela ne l’empêche pas de dormir deux heures les jours où elle est à la maison.

Forcément, depuis ses 3 ans, et l’école aidant, elle a énormément évolué. Elle parle presque parfaitement, reste les « ch » qu’elle sossote encore. Son vocabulaire est impressionnant, elle aime manier les mots, m’en demande souvent le sens, retient ce qu’elle entend dans les dessins-animés ou les livres, et me sort des trucs du genre « ben si t’as froid imagine un peu en Antarctique ! ». (Au passage, le dessin animé Octonautes est une mine d’or). Elle commence à vouloir apprendre des mots anglais, sans doute parce qu’il y a des anglophones à l’école et qu’ils chantent parfois dans cette langue. Il faudrait que je pense à noter toutes ses petites phrases qui nous font mourir de rire, de vraies pépites !

Elle s’est un peu assagie, ma petite tornade. Elle s’assoit parfois pour lire, joue seule avec ses bébés ou ses poneys, s’invente des histoires… Je tends l’oreille et je ris de ses monologues où je me reconnais parfois. Le soir, terminé la fiesta dans son lit, si elle ne veut pas dormir tout de suite elle allume sa lampe et prend un livre, puis se couche tranquillement dix minutes plus tard. Si on m’avait dit ça ! Pour autant, elle reste très active, c’est dans sa nature, et l’arrivée des beaux jours est un soulagement. Elle a tellement besoin de sortir, de bouger… et d’attention aussi. Et oui, à 4 ans elle ne se résout toujours pas à laisser maman téléphoner ou travailler un peu. Si je suis occupée, elle oscille entre demandes incessantes, chouinage et bêtises pour que je lâche tout, ce qui a le don de me rendre folle. Si elle joue seule et que j’ai le malheur d’ouvrir l’ordinateur, elle laisse tout tomber pour venir m’accaparer, et souvent son petit frère a du mal à avoir son papa ou sa maman pour lui plus de deux secondes, ce qui m’énerve aussi pas mal, je dois bien l’avouer. Bref, c’est dans sa nature, peut-être a-t-elle un grand besoin d’être rassurée, car sous ses airs fonceurs elle est très sensible. Elle peut parfois être très dure pendant une journée avant de fondre en larmes et me parler d’une moquerie entendue à l’école. Pendant les vacances scolaires, je profite des jours où le Loulou est chez la nounou pour ne m’occuper que d’elle, et je vois à quel point cela lui fait du bien. Et à moi aussi d’ailleurs, je profite de ces journées « entre grandes », et j’adore ça !

Elle s’intéresse à tout, pose mille questions, découvre la vie avec avidité. A l’école, elle adore les ateliers sur le tri des déchets ou le recyclage, participe beaucoup aux débats, bref elle aime apprendre. Elle voudrait tout comprendre, et peut se mettre très en colère si une réponse que je lui donne ne la satisfait pas. Elle observe, écoute, l’air de rien, et j’entends parfois des conversations surréalistes avec ses doudous, preuves qu’elle a les oreilles qui traînent partout ! Par contre, sa réponse est systématiquement la même lorsque je lui demande ce qu’elle a fait à l’école : rien. Heureusement que j’ai des infos par la maîtresse ! L’école lui a donné une grande autonomie au quotidien, et, même si elle aime que je l’aide à faire certaines choses pour que je m’occupe d’elle, l’habiller par exemple, elle a envie d’en faire d’autres toute seule. Cuisiner, nettoyer, se servir à boire, se laver… c’est finalement au travers de mille gestes que je mesure son évolution. Ses créations et ses dessins en sont aussi un témoin fort. Depuis peu, elle écrit son prénom sans modèle, et ça la rend tellement fière ! Depuis toujours, en bon petit bélier, elle se fixe un objectif et ne le lâche pas, jusqu’à ce qu’elle y parvienne. Ensuite, c’est l’explosion de joie, et c’est tellement génial de la voir éclater de rire et agiter les bras parce qu’elle vient de réussir à siffler…

Oui, cette enfant est un soleil. Elle en demande beaucoup et peut nous vider de notre énergie en deux heures, mais elle donne tellement. C’est une boule d’amour et de joie. J’ai souvent, je pense, du mal à me hisser jusqu’à elle, et je râle, je m’énerve qu’elle soit si exigeante, si peu docile. Mais elle est merveilleuse, ma princesse. Jolie comme un cœur, intelligente, d’une gentillesse immense… Je suis fascinée devant cette petite personne forte et fragile, déterminée et tendre, rieuse et câline.

Je la revois ce matin-là, quand j’ai posé les yeux pour la première fois sur elle, si petite. Et là voilà qui a dépassé le mètre, qui a voulu les cheveux au carré et choisit ses robes quand il fait beau. Qui donne la main à son petit frère parce que la route descend un peu devant l’école, descend lui chercher son doudou oublié dans le sac à langer, lui donne son yaourt et lui essuie le nez. Ma toute petite, mon bébé… Qui a ses copains, ses habitudes à l’école, ses connivences et ses secrets. Mais qui vient se blottir dans mes bras quand elle sort de la sieste, la tototte vissée dans la bouche, les cheveux collés au front. Qui pose sa tête sur mon bras quand elle boit son biberon du matin, vient me faire un bisou, me réclame un gâté, me montre son bobo quand elle vient de tomber. Une grande fille encore un peu bébé, une « grande petite » comme elle le dit souvent, ma toute petite poupée qui a déjà 4 ans…

4 réflexions sur “Boucle d’Or, 4 ans

  1. Oh ça lui va bien le carré! Ils grandissent vite, nous en font voir de toutes les couleurs – des jolies couleurs aussi et nous apprennent des tas de choses sur nous, sur la vie qui bat en nous et autour.
    C’est bien de noter ces étapes, ça permet de se rappeler tous ces instants qui passent si vite. Grosses bises à tes deux loulous (la photo d’eux deux est magnifique!)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s