Idée sortie en famille : les soirées du parc Alexis Gruss 🎪

Les vacances commencent ce soir pour la plupart (ici on termine notre première semaine), et peut-être allez-vous venir faire un petit séjour dans le sud… ça tombe bien, on parle sortie en famille aujourd’hui ! Au croisement du Vaucluse, du Gard, de la Drôme et de l’Ardèche, le parc Alexis Gruss est ouvert tout l’été, en journée ou en soirée, avec un nouveau spectacle auquel j’ai pu assister en avant-première. Allez, je vous raconte !

La semaine dernière, j’ai donc été invitée à assister à la soirée d’inauguration du spectacle estival du cirque Alexis Gruss, qu’on ne présente plus. Je connaissais le parc sans y être jamais allée, et j’étais toute heureuse de pouvoir emmener ma fille pour la première fois au cirque. « Pour de vrai, maman ? » a-t-elle demandé les yeux écarquillés. C’est vrai, le chapiteau ça fait rêver.

 

 

Dès le départ, le décor est planté : c’est un château qui nous ouvre ses grilles, un château avec les volets branlants et la végétation un peu anarchique, de ceux qui ouvrent la porte à l’imaginaire. Puis nous voilà dans le parc. Un grand espace arboré que l’on parcourt à loisir, à la rencontre des chevaux. La petite court partout, hésite à caresser le cochon, fond devant les « touts petits chevaux », et s’assoit un moment devant l’enclos de l’éléphant. Ce sera le seul bémol de la soirée pour moi, j’ai toujours du mal avec les animaux en captivité. Néanmoins, on s’approche, c’est la première fois qu’elle en voit un en vrai. Du coin de l’œil, on repère un artiste en plein échauffement, un contorsionniste me dis-je. Je ne sais pas encore que je le connais déjà.

                                         

Viens l’heure de manger un peu avant le spectacle. Le repas est accompagné d’un numéro de funambule en plein air. Avec le petit orchestre, le décor est planté. J’ai toute les peines du monde à filmer sans que l’on entende le « il va tomber maman ? » que ma fille répète en boucle. Je craignais qu’elle soit intenable, force est de constater que, du haut de ses 4 ans, elle est déjà captée par ce qui se passe. Seul le passage dans le musée du cirque sera écourté, pas facile de lui faire comprendre qu’il ne faut pas toucher, ni de prendre le temps de lire et apprécier. Dommage, j’avais vraiment envie de creuser.

   

Et voilà qu’il est déjà l’heure d’aller s’installer sous le chapiteau. La puce choisit une place en bord de piste, où elle peut se mettre debout derrière la barrière et tout voir de près. C’est impressionnant, on sentira même les chevaux passer. Le spectacle dure 2h30, je suis sceptique sur sa capacité à rester tranquille aussi longtemps, mais les lumières s’éteignent et ses yeux s’allument.

C’est Alexis Gruss lui-même qui ouvre le spectacle. Une entrée majestueuse et une présentation des chevaux. Je découvre que le cirque Gruss reste une affaire de famille, et, de fait, la plupart des numéros sont présentés par les enfants et les petits enfants, mais aussi par le couple fondateur, Gipsy et Alexis.

Il est difficile de vous résumer 2h30 de spectacle. Ce que je retiens avant tout, c’est le regard de ma fille, émerveillée. A qui j’ai dû rappeler plusieurs fois que, non, ce n’est pas comme les spectacles estivaux du village, on ne peut pas rejoindre les artistes sur la piste (à son grand désespoir). Ma petite pile électrique qui est restée assise sagement, tant elle était captivée par ce qu’elle voyait. Les numéros s’enchaînent à un rythme qui maintient constante l’attention des plus jeunes.

Quant à moi, j’ai savouré tout autant. Avec, en plus, une légère fascination pour cette famille qui travaille ensemble, dans une harmonie apparemment parfaite. Un geste, un regard, ils se comprennent immédiatement, signe d’une longue habitude. Je n’ai pu m’empêcher de me demander ce que ça donne en dehors de la piste. L’harmonie familiale est un grand mystère pour moi ! (C’était la minute névrosée).

Le spectacle en deux mots : des chevaux et des hommes. La dominance masculine m’a un peu surprise. Cavaliers, archers, acrobates, les hommes Gruss investissent l’espace avec force et donnent le ton toute la soirée.

Au milieu de tout ça, des artistes féminines qui viennent jalonner la soirée et apportent des touches de douceur et de poésie. Maud Florees, évidemment, la touche féminine de la famille. Puis Aurélie Brua, avec son oiseau, toute en finesse, et plus forte sur les barres fixes. (Où j’ai retrouvé des mouvements de pole, et prononcé ces mots inattendus « t’as vu, ça maman elle sait le faire ! »)(ok, juste le début de la figure)(C’était la minute pouf).

Et une mention toute particulière à Svetlana Lobova et ses numéros aériens, qui m’ont littéralement subjuguée. Quand j’ai demandé à ma fille ce qu’elle avait préféré, elle m’a répondu « le cerceau et les rideaux » (traduction : le tissu aérien). Moi aussi. Quelle force et quelle grâce pour un résultat magique !

Enfin, une belle surprise en voyant entrer en scène Sacha la Grenouille, que certains d’entre vous connaissent sans doute depuis son passage dans une émission de télé. En tout cas je me souvenais de lui, c’est d’ailleurs comme ça que j’ai su qu’un mec qui s’échauffe trois heures avant un spectacle est probablement un contorsionniste (non parce que sans ça ma culture circassienne est terriblement limitée)(merci M6). Bref, j’étais comme une gamine de le voir arriver devant moi !

 

Vous l’aurez compris, je me suis autant amusée que ma fille. Laquelle a d’ailleurs tenu à attendre les artistes après le spectacle pour leur poser des questions. J’ai bien failli m’étouffer de rire quand je l’ai entendue demander aux deux fils d’Alexis Gruss comment ça se passait pour faire le spectacle avec eux, et quel âge elle devait avoir. Réponse du premier : si tu as du talent, tu commences demain ! Réponse du second : il faut beaucoup travailler quand même. Elle est repartie bien décidée à faire partie de la troupe très prochainement. Le plus drôle, c’est que ça ne m’étonnerait même pas.

Quant à moi, totalement hystérique à l’idée d’enrichir mon amour de la barre, je me suis inscrite à un cours de tissu aérien dans une école de cirque pour septembre. On n’a pas fini de rigoler, les gars, c’est moi qui vous le dit.

En résumé : si vous passez par là cet été, n’hésitez pas à aller profiter vous aussi du spectacle ! Les soirées se déroulent les mardis et jeudis soirs, à partir de 18h30, mais vous pouvez aussi passer la journée dans le parc, avec un programme très sympa entre répétitions, démonstrations, atelier d’initiation, et un spectacle plus court dans l’après-midi. Vous trouverez toutes les infos sur le site internet du cirque Alexis Gruss !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s