*Test* La veilleuse 3 en 1 Kid Sleep My Lantern

Le jour où ma fille m’a enfin avoué, après des jours de crises interminables au moment du coucher, qu’elle avait peur du noir, j’avoue y avoir moyennement cru. Elle a toujours dormi dans l’obscurité totale sans aucun problème. Et puis, j’ai fait quelques recherches et j’ai fini par admettre que la peur du noir peut survenir du jour au lendemain. Elle engloberait plusieurs angoisses, et aucun enfant n’y échapperai totalement. Soit, il allait donc falloir trouver une veilleuse !

Les veilleuses qu’on avait étaient plutôt destinées à nous éclairer en cas de réveil nocturne, tototte perdue et autres problèmes techniques. Mais leur lumière étaient trop fortes à mon goût. Car désormais ma fille dort avec une veilleuse allumée sur sa table de nuit, à trente centimètres de son visage, parce qu’il faut absolument qu’elle soit près d’elle. J’ai donc été ravie de pouvoir tester une veilleuse qui, sur le papier, semblait correspondre à nos besoins.

Poursuivre la lecture de « *Test* La veilleuse 3 en 1 Kid Sleep My Lantern »

La chambre Douce Nuit de Bébé9

Lorsqu’on se prépare à accueillir un bébé, l’une des choses qui arrive en tête de la liste des préparatifs est la chambre. Forcément, c’est la pièce réservée à ce petit nouveau venu, et c’est sans doute la partie la plus symbolique de son arrivée prochaine. Je me souviens avoir passé des heures à regarder ce petit lit vide qui attendait ma fille, à ouvrir son armoire pour regarder ces touts petits vêtements, à avoir imaginé mille choses dans cette pièce qui tout d’un coup ne nous appartenait plus tout à fait. C’était SA chambre.

Poursuivre la lecture de « La chambre Douce Nuit de Bébé9 »

[Test] Le mobile Douce Nuit 3 en 1 de BKids

mobile douce nuit BKidsQuand Boucle d’Or est née, j’avais mis un mobile sur la liste des achats à faire… et je ne l’ai jamais acheté. Très vite, nous nous sommes rendus compte que c’était un bébé qui ne tolérait pas le moindre stimulus pour s’endormir, ce fut donc une bonne chose. Aussi, quand Petit Ourson est arrivé, l’idée du mobile ne m’a même pas effleurée. Mais il s’avère que ce bébé est très différent de sa sœur, aussi lorsqu’on m’a proposé de tester le mobile Douce Nuit de BKids j’ai foncé.

Poursuivre la lecture de « [Test] Le mobile Douce Nuit 3 en 1 de BKids »

Une histoire de lumières avec Pabobo

Entre les femmes enceintes autour de moi et ma propre grossesse, le sujet de l’équipement de bébé est plutôt d’actualité. L’occasion de faire le point sur ce qui m’a été utile ou pas pour ma fille, et donc de parler puériculture sur le blog dans les mois à venir !

Aujourd’hui, on va parler lumière. La veilleuse, c’est un peu l’incontournable de la liste de naissance. Et Pabobo, c’est un peu l’incontournable de la veilleuse. La puce a trois de leurs produits : le Lumilove Penguin, le projecteur d’étoiles et la veilleuse nomade. Retour d’expérience…

.

Le Lumilove Penguin

Veilleuse Lumilove Penguin PaboboC’est l’une des premières choses que j’ai mises sur la liste de naissance, je le voulais pour la maternité, pour les biberons de nuit. Je l’ai choisi pour le côté pratique : il suffit de le soulever de son socle pour qu’il s’allume. Posé à l’entrée de sa chambre, on peut donc l’attraper au vol en cas de réveil nocturne. Pas besoin de chercher le bouton, selon l’heure ça peut sauver une vie. Et, depuis, je ne compte plus les milliards de fois où je l’ai effectivement attrapé au vol en entrant dans la chambre de la puce pour aller la voir sans l’aveugler avec une ampoule.

J’aime aussi la fonction musique toute douce (et ça a le mérite d’être souligné quand certaines ont un volume sonore plus que limite), que l’on peut activer ou non. Ma fille adore cette mélodie, la première qu’elle a entendu à sa naissance d’ailleurs, puisqu’elle la faisait patienter le temps du changement de couche. À noter aussi que la musique s’arrête toute seule au bout de 15 minutes, on peut donc laisser bébé s’endormir avec la veilleuse sans problème.

Bon, ma fille est un peu spéciale, dans le sens où le moindre stimulus sonore et/ou visuel l’empêche totalement de s’endormir, donc elle ne s’endort pas avec. Mais elle aime beaucoup jouer un peu avec et écouter la musique avant d’aller au lit. La journée aussi d’ailleurs, elle aime bien le prendre avec elle.

Côté autonomie, super. Une fois enlevé de son socle de charge on peut bien évidemment l’éteindre et l’allumer à volonté, et il m’est arrivé de le laisser plusieurs jours dans ma chambre, et de lire avec sans qu’il s’éteigne. Sur le site de la marque, il affiche 11h d’autonomie, je confirme.

Bref,le Lumilove Penguin, c’est vraiment l’un des meilleurs choix que j’ai fait, pratique, attractif pour le bébé et joli comme tout en plus ! Seul petit bémol : je viens de me rendre compte qu’il n’existe plus que dans un coloris, dommage j’aime tellement la version rose que j’ai !

lumilove penguin pabobo

.

Le projecteur musical d’étoiles

projecteur d'étoiles PaboboC’est un achat qui nous faisait envie depuis un moment, j’aime l’idée de créer une belle ambiance avec étoiles au plafond de la chambre. Même si je savais que la puce ne s’endormirait pas avec, encore une fois.

Les points forts : des couleurs changeantes que l’on peut aussi fixer d’une simple pression sur le bouton, une musique que l’on peut activer ou non, dont on peut régler le volume, et qui s’arrête au bout de 15 minutes, et l’arrêt automatique de la lumière au bout de 45 minutes. Bref, on peut laisser bébé s’endormir tranquillement, quand bébé n’est pas monté sur du 380 évidemment. Quoique, ma fille s’est endormie une fois avec les étoiles, ce qui me pousse à retenter bientôt l’expérience. Passé le moment où elle est debout dans son lit pour essayer de choper le projecteur, elle aurait compris que c’est le plafond qu’il faut regarder (lâche prise ma fille, lâche prise !). Le reste du temps, c’est un moment de calme avant le coucher de regarder ces jolies étoiles avec elles (et moi pour le coup je piquerais bien du nez).

Bref, je dirais que c’est un super produit qui garde tout son intérêt pour les plus grands, et même les beaucoup plus grands !

projecteur d'étoiles pabobo

.

La veilleuse nomade

Cet été, Pabobo m’a gentiment proposé de tester sa veilleuse nomade. Forcément, j’étais emballée de pouvoir découvrir un autre de leurs produits. (Oui vous avez bien lu : cet été. Je vous disais que c’était n’importe quoi depuis la rentrée).

veilleuse nomade pabobo

Cette veilleuse est vraiment pensée pour les petits. Sa taille déjà est totalement adaptée aux petites mains. La lumière est vraiment toute douce, et elle permet aux plus grands de se déplacer dans le noir si besoin. Elle s’allume et s’éteint toute seule en fonction de la luminosité, ce qui donne lieu à pas mal de jeux d’ailleurs, la puce aime bien se cacher avec derrière les rideaux, le soir, pour la voir s’allumer. Et elle se décline en plusieurs coloris, tous aussi jolis avec leurs dessins rigolos.

veilleuse nomade pabobo

Côté autonomie, c’est bluffant : elle tient facilement une dizaine de jours sans charge. La nuit elle est dans le couloir et me permet d’aller jusqu’à la chambre de la puce facilement, pour l’instant je ne la laisse pas avec elle, toujours ce problème d’endormissement. Mais je me dis que lorsque viendra le temps de petites peurs nocturnes elle fera merveille, elle éclaire vraiment juste ce qu’il faut rassurer sans gêner le sommeil. Elle pourra même trouver sa place carrément dans le lit s’il le faut ! En tout cas, si bébé 2 me fait la même crise du huitième mois que sa grande sœur, je sais déjà que la nomade nous sauvera un peu la mise !

Bref, je crois que si le Lumilove Penguin est la veilleuse faite pour moi, la Nomade est la veilleuse faite pour ma fille ! Même si elle aime le pingouin, au niveau manipulation la nomade est clairement plus attractive pour elle.

En résumé, Pabobo et nous, c’est une histoire qui roule ! Je sais déjà que le bébé à venir aura droit à son pingouin dès le séjour à la maternité, et, qui sait ? Peut-être sera-t-il de ces bébés qui s’endorment bercés par une douce mélodie et une jolie lumière, et alors je crois qu’il va falloir convaincre la grande sœur de prêter !

Veilleuse Nomade offerte par la marque, un grand merci à Émilie, surtout pour sa patience !

Plus de renseignements sur le site de Pabobo.

Mon top 3 des équipements ergonomiques pour bébé

Cet article, je l’avais écrit enceinte, et il a été publié sur So Busy Girls… le 12 avril 2013, autrement dit à l’heure où j’accouchais. Presque un an plus tard,
j’ai eu envie de le reprendre, afin de faire un petit retour d’expérience. Parce que ce genre d’article m’a pas mal aidé quand il a fallu s’équiper pour accueillir la princesse !

Aujourd’hui, je vais vous parler un peu de mes achats pour bébé, et plus particulièrement de mon souci d’ergonomie. Ayant des problèmes de dos depuis la préadolescence, et ceux-ci étant en partie hérités de ma famille, je suis un peu parano du confort de ma fille. Je n’ai pas envie de la voir un jour souffrir comme moi, et pour cela je suis prête à affronter tous les profs qui jugeront que, oui, il faut qu’elle ait TOUS ses livres dans son cartable. Mais en attendant d’en arriver là, j’ai cherché des produits ergonomiques pour bébé.

Il y a en fait trois produits qui m’ont semblé indispensables pour installer ma puce, et qui ont figuré en tête de ma liste de naissance. Voici donc mon top 3 des produits ergonomiques pour nouveau-né :

Le Cocoonababy© de Red Castle

https://i2.wp.com/www.redcastle.fr/files/shop/products/cocon1-presentation-G.jpg

La première fois que j’en ai entendu parler, c’était sur Mon Blog de Bébé, quelques temps avant ma grossesse. Et c’est tout naturellement qu’il s’est imposé
lorsque j’ai commencé à établir la liste des achats à faire. J’ai envie de dire : on ne le présente plus. Mais parlons-en un peu quand même…

Développé à l’origine pour les bébés prématurés, le nid Cocoonababy est un matelas ergonomique pour les bébés jusqu’à quatre mois environ. Ils y sont en position semi-fœtale, contenus, un peu comme dans le ventre maternel. Cela les rassure, améliore la qualité du sommeil, mais limite aussi les petits problèmes de digestion, de reflux et de tête plate.

Pour moi c’était le number one de ma liste d’achats, aussi quand la puce a menacé de sortir plus tôt ma mère l’a commandé en vitesse. Les premières impressions : très léger et facile d’entretien, il est recouvert d’une sorte d’alèse qui passe très bien en machine, et les draps housse en fleur de coton sont bien épais.

Et à l’utilisation, ça donne quoi ? La princesse l’a tout de suite adopté. À la maternité, impossible de la faire dormir dans son berceau, mais dès le retour à la maison elle s’endormait dedans sans problème. En fait, c’est là qu’elle était le mieux, ni le coussin d’allaitement, ni la nacelle n’ont fait le poids. Le vrai plus, c’est que j’ai pu la trimballer avec moi, la journée et le soir sur le canapé, la nuit dans son lit. On a vite abandonné la bande ventrale, le bébé ne peut vraiment pas en sortir, il n’est pas assez tonique pour s’en extraire (ce qui n’empêche pas de surveiller, évidemment). En fait le Cocoon a presque fait office de transat au début, il a vraiment beaucoup servi. Et, lorsqu’il a fallu le ranger au placard, vers trois mois et demi je crois, la puce s’est retrouvée un peu perdue dans son grand lit… Bref, que du positif pour le Cocoonababy !

Le coussin morphologique de Babymoov

 

http://produits-puericulture.babymoov.fr/baby/thumbs/resize?w=510&h=453&url=http://shop.babymoov.fr/media/catalog/product/c/o/coussin-reducteur-morphologique_1.jpg https://i0.wp.com/shop.babymoov.fr/media/catalog/product/c/o/coussin-reducteur-morphologique-bebe4.jpg

Il s’agit en fait d’un réducteur universel conçu pour les nouveau-nés, que j’ai découvert en magasin. Bien rembourré, avec un cale-tête ergonomique, il est à la fois rassurant pour l’enfant, qui se sent enveloppé, et conçu pour le protéger et maintenir son dos. Il s’adapte sur tous les types de nacelles, cosy, transat et balancelles, avec des encoches pour les harnais 2,3 ou 5 points.

Je l’ai pris surtout pour l’installer dans la nacelle, qui, contrairement au cosy, n’a pas de cale-tête. Et, vu les virages autour de chez moi, je me voyais mal trimballer ma fille comme ça. Du coup, il est resté dans la nacelle pendant les trois mois qu’elle nous aura servis. J’avoue que, lorsqu’on est passés à la poussette, je n’ai même pas pensé à l’installer dessus, ce qui n’aurait pas été du luxe les premières semaines… Bref. Déjà un bon point : il est entièrement lavable en machine, et sèche très vite (un vrai bonus puisqu’il n’est pas déhoussable). Sinon, à l’utilisation, rien à dire : la tête de la puce était bien maintenue sur les côtés (le minimum en voiture), sa forme n’aplatit pas la tête, et il reste relativement sec en surface, même en cas de grosse transpiration (en juillet, dans la voiture…). Bref, pour moins de 30 euros, je valide !

Le Sofalange© de Lilikim

https://i1.wp.com/www.lilikim.com/wp-content/uploads/sofalange-300x300.jpg

Je l’avais repéré, j’ai eu la chance de le gagner à un concours, j’en ai déjà parlé ici. Pour résumer, c’est un matelas à langer incliné, qui permet à bébé de
regarder et d’interagir avec la personne qui le change, conçu pour limiter les reflux et les risques de chutes.

Les housses adaptées sont en coton ou en viscose de bambou, mais le matelas est recouvert d’une housse imperméable. J’ai un peu du mal à faire un vrai comparatif avec un matelas à langer classique, vu que je n’ai pratiquement utilisé que celui-là. Néanmoins, les quelques fois où j’ai changé la petite sur un matelas plat, j’ai trouvé ça plus compliqué. Oui, le Sofalange est pratique pour la maman en fait ! Côté bébé, c’est clair qu’elle n’a pas vraiment apprécié d’être à plat, surtout elle qui veut tout regarder… Et avec ses reflux, j’ai moyennement aimé l’allonger complètement après manger (mais parfois, pas le choix, quand la couche est pleine elle est pleine !). Bref, quand on utilise le Sofalange, on peine vraiment à s’en passer !

Le bilan est positif, vous l’aurez compris, et, si les deux premiers sont maintenant rangés au placard en attendant la petite sœur, le Sofalange est, quant à lui, toujours en activité. Si d’aventure je me lance dans une liste d’indispensables, ce trio y figurera en bonne place, c’est certain.

Et vous, vous en avez utilisé un ou plusieurs? Vos avis?

De jolis cadeaux pour ma princesse, via S-Mummy ♡

Puisque c’est la journée des coups de coeur, je vais vous parler un peu de S-Mummy, une maman dont je vous invite à visiter le blog : Maman globe-trotteuse. C’est une jolie découverte, tant son blog que cette jeune maman sympa et pleine d’humour. Jusqu’à récemment expatriée au Nigéria, elle nous raconte son quotidien de mère et sa vie en Afrique. J’aime beaucoup!

Si je vous en parle aujourd’hui, c’est parce que j’ai eu la chance de gagner un concours organisé sur son blog il y a peu, et qu’aujourd’hui j’ai reçu un super colis, rempli d’objets issus de l’artisanat africain pour ma princesse! Je vous laisse découvrir ces merveilles : un sac, un bavoir, deux peluches en tissu, et des chaussons. L’Homme et moi sommes ravis, tout est trop mignon, et on peut dire que ce sont des cadeaux uniques pour notre puce!

 S-mummy1

C’est pas trop beau tout ça??

Merci beaucoup S-Mummy!!!

 

La liste de naissance

Je suis en plein dans la préparation de ma liste de naissance. À six semaines de l’arrivée de la princesse, il serait temps que je m’affole un peu ! J’avais prévu au départ de la diffuser dès le mois de janvier, et puis je me suis laissée dépasser. Dresser une liste complète d’achats lorsque le monde de la puériculture s’ouvre à nous pour la première fois, c’est déjà compliqué. Alors choisir chaque article, faire le tri parmi tous les modèles et les différentes solutions, ça devient un vrai casse-tête. Excel est mon ami.

liste de naissance

Pour ce qui est du contenu, j’ai quasiment tout mis. Nous avons acheté la chambre, la poussette, les biberons et les vêtements, et nous allons faire le stock de couches lavables, pour le reste tout sera sur la liste, quitte à acheter quelques indispensables au dernier moment s’ils ne sont pas réservés. Et finalement, des indispensables il n’y en a pas autant que ce que je pensais. L’avantage d’avoir eu peur que la puce arrive par surprise c’est que j’ai rétabli les priorités. Et au final la seule chose qui m’aurait vraiment manqué tout de suite c’est le Cocoonababy. Du coup ma mère l’a commandé pendant mon séjour à la maternité, je l’aurai bientôt et je vous en reparlerai sûrement. Je suis plus détendue donc, mais les gens commencent à réclamer la liste et je dois sérieusement m’y mettre !

Pour ce qui est de la forme, j’ai rapidement décidé de ne pas faire de liste en magasin. Certes, c’est le plus simple (je m’en rends compte aujourd’hui), mais plutôt limitatif. Car on peut craquer sur un modèle d’un petit fabricant qui vend uniquement en direct, ou sur une marque qui n’est pas représentée partout. Et surtout, on est soumis aux tarifs du magasin, qui me semblent assez exagérés parfois. Je me suis donc lancée au départ dans un modèle de liste multi-enseignes sur internet, afin que chacun puisse choisir son lieu d’achat et comparer les prix s’ils le veulent. Mais après un test auprès de deux ou trois personnes, j’ai constaté que cela n’était pas clair pour eux : où commander ? Pourquoi ne paye-t-on pas sur le site ? Il leur manquait trop d’indications.

Je me suis donc lancée dans une liste de naissance présentée sous forme de blog (il faut croire que je ne suis plus à un blog près !). Périlleux, sans doute, puisque cela prend un peu notre entourage au dépourvu, mais cela a le mérite d’être personnalisé à l’extrême. J’ai rédigé une note explicative en introduction, et je répartis les articles par catégories : indispensables, pour le bain, pour les repas, la promenade, etc. Pour chacun, le prix constaté, avec si possible des liens vers des sites compétitifs.

En clair, j’y passe un temps fou. Je ne sais pas si je peux conseiller cette forme de liste, mais finalement elle me correspond bien. J’ai fait une jolie bannière qui reprend le motif de notre faire-part de mariage, un clin d’œil que les gens apprécient. Bref, je me suis fait plaisir sur la forme autant que sur le fond finalement !

Et vous, quelle solution avez-vous adoptée pour votre liste de naissance ?


Article publié sur SBG

Source image : Elle.fr