Un vent de changements…

img_6164Deux mois déjà que je n’ai pas pu écrire ici ! Ce n’est pas l’envie qui manque, mais le temps, toujours le temps… la force aussi parfois. Même si la puce va à l’école toute la journée désormais, le loulou est toujours à la maison avec moi, et il a fallu gérer pas mal de choses en même temps depuis la rentrée. Car un vent de changement souffle chez la famille Rose !

Poursuivre la lecture de « Un vent de changements… »

Ne soyez pas des terroristes

Ceci ne s’adresse pas aux terroristes qui ont commis des atrocités un peu partout dans le monde. Ceci s’adresse à vous tous, gens prétendus « normaux ». Vous qui vous indignez de tous ces crimes, vous qui pleurez les disparus, vous qui êtes choqués par tant de violence.

Ne soyez pas des terroristes.

Poursuivre la lecture de « Ne soyez pas des terroristes »

[Lecture] L’Essence de l’Etre – Marie Kléber

IMG_2469Aujourd’hui, on va parler lecture. Et pas n’importe laquelle puisqu’il s’agit du premier ouvrage de mon amie Marie, une belle rencontre faite grâce au blog dont je vous avais parlé ici. Marie, c’est la douceur et la force combinées, et c’est surtout une plume que j’admire depuis que je l’ai découverte, il y a plus de trois ans déjà. A l’époque, j’avais réservé la place de directrice de son futur fan club, et je sentais bien qu’elle y croyait moyen. Peu importe, j’y croyais pour deux. Et j’avais raison !

Poursuivre la lecture de « [Lecture] L’Essence de l’Etre – Marie Kléber »

✧ Boîte à vœux 2015 ✧

Pour commencer je vous souhaite à tous une

Belle année 2015

L’année dernière, je vous avais fait une boîte à vœux spéciale blog, il est maintenant temps de faire le point avant de formuler les souhaits pour 2015.

01-1

Les ratés de l’année 2014 :

– Réussir à être plus sereine, ne plus me sentir dépassée tout le temps. Au moment où j’écrivais ce vœu, certes j’avais passé le plus difficile. Mais j’ai eu l’impression de ramer, encore et encore, de ne pas arriver à m’organiser, et ce jusqu’à la fin de l’été. Aujourd’hui encore, je ne me sens pas particulièrement patiente, et cela m’inquiète un peu pour l’arrivée du second bébé.
– Faire l’Efluent Mum 3. L’année dernière j’avais au moins eu mon badge, cette année j’ai loupé les inscriptions. J’étais hyper déçue, mais l’année prochaine, hein !!
– Déménager. On a cherché, on n’a toujours pas trouvé.
– Faire le journal de ma grossesse et de la première année de la puce. Ah ah. J’ai même pas fait l’album de notre mariage.

Les mitigés de l’année :

– Que tout le monde soit en bonne santé. Ben, pour le chat, ça n’a pas été une année facile à ce niveau-là, avec des crises de stress très impressionnantes. Des petits soucis sans gravité pour l’homme, mais globalement on s’estime très heureux.
– Organiser une super fête pour le premier anniversaire de ma fille. J’en parlais ici, elle a eu la gastro du siècle ce jour-là, une fièvre de cheval, donc on ne peut pas dire que j’ai vraiment savouré le rainbow cake.
– Écrire à nouveau. Ah ah. J’ai repris un peu le rythme sur les blogs, surtout le premier qui était méchamment en jachère, mais pas autant que je l’aurais voulu. Quant à écrire pour moi… raté.
– Me faire une nouvelle amie dans le coin. Ce n’est pas faute de connaître du monde, mais ça n’accroche pas. MAIS il y a eu quelques bons moments, et hier on a passé une super soirée avec un couple très sympa que l’on connaît depuis un moment, et il s’avère que j’ai pas mal de choses en commun avec elle.

Les réussites de l’année :

– Aider mon homme dans son activité. Si la grossesse a interrompu un peu la machine, depuis juin j’étais en effet devenue sa peintre, et ça fait du bien de faire autre chose que maison-bébé !
– Rencontrer au moins l’une d’entre vous. Marie est venue cet été avec son petit escargot, et c’était bon d’être ensemble. Quant à Laurie, on a eu des échanges téléphoniques qui m’ont confortée dans la belle idée que je me faisais de cette rencontre. Des diamants ces nanas.
– Faire une escapade en amoureux pour notre dixième anniversaire. Ça a été une belle journée, une bouffée d’air frais, et on est repartis pour dix ans.
– Perdre mes derniers kilos de grossesse. Vive la grande gastro de 2014.

Et puis surtout, il y avait ce dernier vœu, écrit au conditionnel. On s’était dit qu’on finirait bien l’année avec un second petit pois. Et voilà, c’est un gros pois d’une dizaine de centimètres en fait. 2014 était notre dernière année à trois, 2015 nous réserve d’ores et déjà la plus jolie des surprises.

Quatre vœux partout, mais un cinquième vœu qui sacre la catégorie réussites grand vainqueur, c’est plutôt pas mal ! C’est vrai, 2014 a été une année mitigée, j’en ferais un bilan plus complet sur mon premier blog comme chaque année d’ailleurs. Mais j’ai confiance en 2015, je suis sûre que ce sera une belle année.

.
Alors place aux vœux pour 2015 ! Cette année, j’aimerais :

✧Que toute ma petite famille soit en bonne santé. Classique mais indispensable.
✧Que ma grossesse se déroule bien, et que bébé n’arrive pas trop tôt.
✧Que l’arrivée de bébé soit bien vécue par ma fille, que chacun trouve sa place sans trop de difficultés. Y compris le chat.
✧Me sentir moins dépassée et plus sereine, même avec deux bébés.
✧Déménager enfin, si possible avant que j’accouche.
✧Faire l’Effluent Mum 4, bon sang !
✧Faire une super fête pour les deux ans de la puce.
✧Écrire plus, c’est ma bulle d’oxygène à moi.
✧Continuer à travailler avec mon mari, mais avec une structure vraiment carrée cette fois.
✧Passer à nouveau du temps avec Marie, et rencontrer enfin Laurie en vrai (mais pas quand je serai à +25 kilos, hein bonnasse !)
✧Passer quelques jours au bord de la mer, pour voir deux amies chères et retrouver cet endroit où l’on a vécu et qui me manque toujours autant.
✧Plus d’insouciance côté finances.

Globalement, je n’attends pas de changements radicaux en 2015, mais une évolution vers plus de sérénité sur tous les plans. Beaucoup plus de légèreté, toujours autant d’amour, et je serai comblée.

.

Et vous, que souhaitez-vous cette année ?

[Lecture] Le Cercle des Femmes de Sophie Brocas

Quatrième de couverture :

« Je rejoins Maman dans la maison fraîche. Elle poursuit son patient travail de tri : le tas des choses à jeter, le tas des choses à conserver, le tas des choses pour lesquelles on verra plus tard. Qu’est-ce qu’il m’a pris de me mettre à quatre pattes pour regarder sous la grande armoire ? Ma main a tiré à elle une énième boîte à chaussures. J’ai soufflé la pellicule de poussière qui recouvrait son couvercle avant de le soulever. » Réunies durant quelques jours à la campagne à l’occasion des funérailles de leur aïeule et amie, quatre générations de femmes partagent leur intimité et leur deuil. La jeune Lia découvre par inadvertance un secret de famille jalousement gardé pendant soixante ans. Ces révélations risquent-elles de déclencher un cataclysme au sein de cette tribu très attachante ? Roman initiatique, Le Cercle des Femmes explore avec délicatesse les mécanismes inconscients de transmission de mères en filles et nous offre une galerie de personnages aussi touchants que fantasques.

La transmission familiale, la psychogénéalogie, voilà un sujet qui me passionne, aussi j’ai ouvert ce livre pleine d’enthousiasme. Et me voilà bien embêtée.

J’aime l’idée de ce livre, j’aime la genèse de cette histoire. Le poids des branches, comme on dit. La découverte d’un secret de famille, le comportement de ces trois générations de femmes vu à la lumière d’un fait qu’elles ignorent, mais qui les a marquées au point d’influer sur leur vie. J’ai aimé voir les résistances de chacune, la difficulté de s’extraire d’un schéma qui leur a été imposé, proportionnelle à leur âge. Je me suis reconnue en Lia dans son besoin de guérir, de rompre ce cercle pour qu’il n’entache pas la génération suivante. Cela aurait pu être un de mes livres favoris. Mais…

Je ne saurais dire ce qui m’a vraiment gênée. Ou plutôt je n’aime pas faire la liste de ce qui me dérange dans un livre, partant du principe que son écriture a sans doute demandé beaucoup de travail et d’âme à son auteur.  Disons que j’ai essayé de ne pas me laisser refroidir au fil des pages, en vain. Je pourrais résumer en disant que j’attendais plus de subtilité. Des personnages moins caricaturaux peut-être, moins d’analyse sans doute. Dès la seconde moitié du livre je n’ai pu m’empêcher de ressentir de la lourdeur, de voir trop d’explications et pas assez de nuances… J’ai perdu les personnages, j’ai perdu l’enthousiasme. C’est dommage, l’intention était tellement bonne.

Alors, que dire pour conclure ?  Je ne peux que souligner le fait qu’un tel sujet est original et fédérateur, et que j’aimerais lire plus d’histoires comme celle-ci. Mais il m’aura malheureusement manqué l’essentiel : la petite étincelle qui fait d’une bonne histoire un grand livre. Une petit déception, donc.